3 min read">
Legend Boucles à Bastogne 2017 – Résumé

Alors qu’un duel entre Thierry Neuville et François Duval était attendu, celui-ci n’aura finalement pas lieu. Le pilote de Cul-Des-Sarts ayant très rapidement perdu tout espoir de victoire suite à un cable d’accélérateur cassé après seulement quelques kilomètres. Les déboires de l’ancien pilote du WRC ne s’arrêtaient pas là puisqu’il était par la suite victime d’autres problèmes sur sa Ford Escort MKII, avant de devoir renoncer définitivement après une sortie de route à deux spéciales de l’arrivée.

Bien que la victoire en championnat du  monde lui échappe de peu depuis le début de saison, Thierry Neuville se console en remportant cette édition des Legend Boucles à Bastogne. Le pilote Hyundai qui évoluait ce weekend au volant d’une des Porsche 911 du team BMA, s’impose après avoir signé l’ensemble des meilleurs temps et en terminant avec 406,26 points d’avance sur son plus proche poursuivant qui n’est autre que le vainqueur de l’an dernier Bernard Munster. Le patron du team BMA qui était cette année copiloté par son fils Grégoire, n’aura tout bonnement rien su faire face à la pointe de vitesse du vice-champion du monde 2016.

Ne pouvant rivaliser avec les deux Porsche de tête, plus puissantes et possédant une meilleure motricité, Patrick Snijers a une belle troisième place. Il devance la BMW 2002 Ti de Guino Kenis et l’Opel Manta Transeurop de Romain Delhez, deux pilotes qu’on attendait certainement pas dans le top 5 de l’épreuve.

Racing Action Pics

Disposant cette année d’une Porsche 911 Gr.3, Frédéric Bouvy termine aux portes du top 5 avec un peu plus de 40 points de retard sur l’Opel de Romain Delhez.

Septième, Bas Jansen devance les Ford Escort de l’ancien champion de France des rallyes Jean-François Mourgues et de Frédéric Caprasse qui fut victime d’une crevaison lors de la journée du samedi.

Le top 10 est clôturé par le britannique Tim Pearcy qui aura été victime de nombreux problèmes sur sa Ford Escort MKII durant tout le rallye.

On notera que Larry Cols qui faisait son retour en rallye après neuf ans d’absence termine à la 18ème place.

Top 15:

Classement complet

Les belges restent maitres en leur pays.

Du côté des Classic, la première place fut très disputée entre Dirk Van Rompuy, Eric Piraux et Damien Chaballe. Si c’est le premier cité qui s’emparait de la tête de la course en début de rallye, Eric Piraux rétorquait rapidement en prenant les commandes après la troisième spéciale. S’ensuivait un petit jeu de chaises musicals entre les deux hommes avant que Dirk Van Rompuy n’abandonne à cause de problèmes mécaniques. Bien que Damien Chaballe se soit montré menaçant avec sa Volvo 122 S, Eric Piraux ne lâchait pas, augmentant même son avance lors des spéciales forestières du dimanche.Il s’impose avec un peu moins de 28 points d’avance.

Nicolas Ligot RS

Le podium est complété par Daniel Reuter qui malgré une crevaison, n’échoue qu’à 1,7 point de la deuxième place de Damien Chaballe.

Quatrième Eric Gengou aura eu très chaud, Kurt Dujardyn ne terminant qu’avec 0,8 point de retard. Ce dernier devance Etienne Baugnée et Claude Ninane.

Le top 10 est clôturé par Marc Van Dalen, Tristan Miroux et le français Christophe Baillet.

Top 15:

Classement complet

 

Photos: Racing Action Pics

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.