Rally Guanajuato Mexico 2019 – Résumé

Sur un rallye qu’il apprécie tout particulièrement, Sébastien Ogier se sera à nouveau montré redoutable. Rapidement propulsé en tête après les soucis d’Andreas Mikkelsen, le français n’aura, ensuite, jamais perdu cette position. Auteur d’une course sans erreur et malgré une crevaison finalement peu coûteuse, le sextuple champion du monde s’impose pour la cinquième fois de sa carrière au Mexique.

Bien qu’handicapé par son rôle d’ouvreur le premier jour, Ott Tanak n’aura pas démérité. Se montrant à nouveau des plus à l’aise au volant de sa Yaris, l’estonien remontait rapidement au classement général. Revenant peu à peu au contact d’Elfyn Evans, le pilote Toyota éclipsait le britannique dimanche matin. Remportant un joli duel face à ce dernier, Ott Tanak termine à une très belle deuxième place en devançant le pilote Ford de 19,7 secondes.

Ralenti par une crevaison dès l’entame du rallye, Thierry Neuville aura finalement brillé par sa régularité. Terminant aux portes du podium, le belge limite parfaitement la casse face à ses deux adversaires au championnat. Au classement final, le pilote Hyundai devance Kris Meeke, auteur d’un très bon début de rallye avant de perdre le contact suite à une crevaison et des soucis de suspension arrière.

Rally Mexico 2019
© At World

Lauréat en WRC-2, Benito Guerra termine à une belle deuxième place suite aux différents soucis des autres WRC. Il devance Marco Bulacia, son dauphin dans l’antichambre du WRC, et Jari-Matti Latvala forcé de renoncer suite des problèmes électriques vendredi soir.

Lui aussi victime d’une défaillance du système électrique de sa monture, Dani Sordo doit se contenter de la neuvième place pour son premier rallye de la saison. L’espagnol devance le local Ricardo Trivino qui place sa Skoda Fabia R5 en dixième position devant la Hyundai d’Andreas Mikkelsen qui a finalement renoncer sur décision du team.

Rally Mexico 2019
© At World

Pieniazek seul au monde

Seul concurrent du WRC-2 Pro à avoir fait le déplacement, Lukasz Pieniazek avait pour objectif de prendre un maximum d’expérience. Un objectif qu’il aura mené à bien, même s’il fut contraint de repartir en rally2 après avoir tapé une pierre dans l’ES6. Le polonais l’emporte donc logiquement dans sa catégorie après avoir signé quelques chronos dans le top 3 en RC2.

Rally Mexico 2019

Guerra triomphe à domicile

Pour son épreuve à domicile, Benito Guerra apparaissait logiquement comme le grand favori. C’était toutefois sans compter sur un excellent Marco Bulacia qui venait lui voler la vedette en s’emparant des commandes de l’épreuve dès l’ES2. Parvenant à lui grappiller quelques secondes au fil des spéciales, le mexicain prenait cependant l’avantage en début de seconde journée. Profitant, ensuite, d’une crevaison du bolivien pour creuser l’écart, le pilote Skoda se retrouvait largement esseulé en première position. Intouchable sur le reste du rallye, Benito Guerra s’impose en WRC-2 et décroche ainsi sa première victoire dans cette catégorie.

Derrière le mexicain, Marco Bulacia aura été auteur d’une performance plus que remarquable. Imposant son rythme sur près de la moitié des spéciales au programme, le pilote Skoda termine deuxième, malgré deux crevaisons. Il devance largement Alberto Heller, contraint de repartir en rally2 dimanche matin.

Rally Mexico 2019
© Timo Anis Photography

Classement

Rally Mexico 2019

Classement complet

Par Simon F

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Réseaux Sociaux
Facebook
Twitter
Youtube
Instagram
Contact