Marmaris Rally Turkey 2018

Utilisant un joker d’homologation afin d’introduire une nouvelle évolution moteur pour l’Allemagne, les Toyota avaient été redoutables lors de cette dernière épreuve, ainsi qu’en Finlande. Cependant, la structure de Tommi Makinen devra faire machine arrière pour la prochaine manche du championnat qui se disputera en Turquie.

En effet, comme relevé par le site Autosport.com, la règlementation de la FIA ne permet pas d’utiliser une nouvelle évolution avec un ancien châssis. Or, en Turquie, Toyota utilisera les mêmes châssis que pour le Rally Italia Sardegna.

« Je ne sais pas d’où vient cette règle, c’est une réglementation très très compliquée qui n’aide vraiment personne, » commente Tommi Makinen. « Lorsque vous installez un nouveau joker d’homologation, pour nous le moteur, nous ne pouvons pas l’amener sur un ancien châssis et notre châssis est couplé (avec le Rallye de Sardaigne, NDLR). Cela signifie que nous roulerons avec les ‘vieilles’ voitures en Turquie. »

Toyota devra faire machine arrière en Turquie

© Timo Anis Photography

Il est également intéressant de noter que pour la manche turque, les conditions climatiques devraient être fort similaires à celles rencontrées au Mexique. Manche lors de laquelle, les Toyota qui utilisaient ces mêmes châssis, avaient rencontré des problèmes de surchauffe.

« Comme vous l’avez remarqué, nous avons eu quelques problèmes au Mexique, » ajoute le directeur du team Toyota. « J’espère que cela sera réglé pour le Rally Turkey. Ce sera bon pour notre confiance. »

Reste maintenant à voir si le niveau de performance des Yaris WRC sera fortement atteint par ce retour en arrière.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.