A l’approche de la prochaine saison du championnat du monde qui débutera dans un mois avec le Rallye Monte-Carlo, il est temps de faire le point sur les différentes forces en présence en vue de 2019.

Toyota : Titré dans le championnat constructeurs en 2018, la marque nippone s’engagera, à nouveau, avec de sérieuses ambitions la saison prochaine. Recrutant Kris Meeke, évincé du clan Citroën en cours d’année, pour compléter ses rangs aux côtés de Jari-Matti Latvala et Ott Tanak, le team de Tommi Makinen se présente à l’horizon 2019 avec un trio de pilote et une voiture en mesure de s’imposer sur tous les terrains. Si Toyota alignera, certainement, la meilleure équipe sur le papier, elle devra toutefois se méfier des écarts de trajectoire, parfois récurrent, de ses pilotes qui sont capables du meilleur comme du pire.

forces en présence en vue de 2019

© Aurélien Vialatte Photography

Hyundai : Trois ans qu’ils courent après le titre et trois ans qu’ils se font voler la vedette. En 2019, la marque coréenne tentera, à nouveau, de tout mettre en oeuvre pour enfin parvenir à ses fins. Pour ce faire, elle disposera d’un quatuor qui n’a plus rien à prouver. Aligner sur l’ensemble des quatorze manches du calendrier 2019, Thierry Neuville sera assurément le leader du clan Hyundai et fera du titre pilote sa priorité, alors qu’Andreas Mikkelsen doit absolument rebondir après une saison 2018 décevante. Pour les épauler et assurer de gros points à l’équipe dirigée par Michel Nandan quoi de mieux que le duo Dani Sordo / Sébastien Loeb qui se partagera la troisième monture officielle.

forces en présence en vue de 2019

© Aurélien Vialatte Photography

M-Sport : Tardant à confirmer ses effectifs, ainsi que sa présence, pour la saison 2019, la structure britannique s’est retrouvé en position délicate à la suite du départ de Sébastien Ogier. Devant faire un choix parmi une liste de pilotes disponibles nettement réduite, le team de Malcolm Wilson a décidé de miser sur la continuité en prolongeant les contrats de Teemu Suninen et Elfyn Evans pour l’année à venir. Le troisième baquet sera, quant à lui, occupé par Pontus Tidemand qui fera ses débuts au volant d’une WRC de dernière génération et dont le programme ne compte, pour l’instant, que les deux premiers rendez-vous de la saison.

forces en présence en vue de 2019

© Aurélien Vialatte Photography

Citroën : Misant sur la jeunesse en 2017 et 2018, la marque aux chevrons revoit sa copie et change complètement de stratégie pour la saison à venir. Cantonné au dernier rang du classement constructeurs ces deux dernières années, le team français revoit ses ambitions à la hausse avec l’arrivée de Sébastien Ogier et Esapekka Lappi dans ses rangs. Reste à voir si, à eux deux, ils seront en mesure de redorer le blason de la marque qui ne pourra aligner que deux C3 WRC officielles en 2019.

Par Simon F

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.