1 min read">

A seulement cinq jours de la manche d’ouverture du championnat du monde, la FIA a apporté quelques petites modifications pour la saison 2016, dont en voici les principales modifications.

En ce qui concerne le statut de priorité, il a été simplifié. P1 pour les pilotes du WRC, P2 pour le championnat WRC-2 et P3 pour le WRC-3 et le JWRC.

Concernant les équipes WRC, si elle souhaite marquer des points au championnat constructeur, elle pourra s’inscrire quand elle le souhaite, en respectant la date de clôture des engagements du rallye disputé, et ne sera pas obligée de s’engager sur un minimum de rallyes, le minimum était de sept en 2015, pour marquer des points au championnat.

En 2016, le championnat des voitures de production (NR4 ou anciennement le groupe N) qui courraient, ces dernières années, dans le cadre du WRC-2 est supprimé.

Pour l’ordre de départ des pilotes de WRC (P1) reparti en Rallye 2, ils s’élanceront désormais après les autres pilotes prioritaires (P1).

La Power Stage: elle devra toujours être la dernière spéciale du rallye mais sa longueur ne devra plus obligatoirement être comprise entre 10 et 15 kilomètres.

Lors du shakedown, un faux départ sera pénalisé d’un temps de référence de 10 minutes. Le nombre de passages est de minimum trois pour les pilotes de WRC tandis que les autres ne sont pas obligés d’y participer.

Enfin, afin de renforcer la sécurité, une console d’urgence de sécurité FIA comprenant un bouton d’urgence sera installée dans chaque voiture en compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.