Kennards Hire Rally Australia 2018 – Résumé

En bagarre face aux autres pilotes Toyota et Mads Ostberg en début d’épreuve, Jari Matti-Latvala aura profité des soucis d’Esapekka Lappi suivit par la baisse de rythme de Mads Ostberg pour se retrouver dans un mano a mano face à Ott Tanak à la mi-rallye. Si le pilote estonien affichait, une fois encore, une très belle pointe de vitesse, le finlandais restait idéalement placé et profitait des conditions délicates du dimanche pour rapidement prendre l’avantage. Alors que seulement 6,3 secondes séparaient les deux hommes, Jari-Matti Latvala voyait son adversaire partir à la faute dans l’avant-dernier chrono. Suite à cette erreur, le pilote de la Toyota numéro 7 remporte, enfin, sa première victoire de la saison et permet au team de Tommi Makinen de décrocher le titre chez les constructeurs.

Evoluant presqu’à domicile sur cette épreuve, Hayden Paddon y signe un nouveau bon résultat. Toujours très performant sur cette manche située aux antipodes, le pilote Hyundai se classe deuxième en devançant Mads Ostberg de 19,7 secondes. Ce dernier profitant de sa position du vendredi pour se mêler à la lutte pour la première avant de logiquement perdre du terrain et, finalement, terminer sur la plus petite marche du podium.

Perdant tous ses espoirs de victoire après avoir dû s’arrêter pendant une vingtaine de secondes suite à un passage, sans doute trop rapide, dans un gué de l’ES5, Esapekka Lappi termine, ce Rallye d’Australie, au quatrième rang. Il devance Sébastien Ogier qui se voyait sacré pour la sixième fois de sa carrière après les abandons simultanés de Thierry Neuville et Ott Tanak en tout fin de rallye.

Rally Australia 2018

© Timo Anis Photography

Rapidement contraint de laisser passer son coéquipier, Elfyn Evans aura parfaitement géré sa course pour permettre au français de remporter un nouveau titre. Ne cédant pas sous la pression de Thierry Neuville, avant que celui-ci soit contraint à l’abandon, le gallois termine l’épreuve au sixième rang. Il devance Craig Breen qui se sera fait surprendre plus d’un fois par le parcours australien.

Derrière les pilotes officiels, on retrouve le lauréat du WRC-2, à savoir Alberto Heller. Au volant de sa Ford Fiesta R5, le pilote chilien termine à une belle huitième place devant le local Steve Glenney.

De retour au volant de la Ford Fiesta WRC de dernière génération, Jourdan Serderidis était venu se faire plaisir sur un rallye qu’il apprécie tout particulièrement. Evitant les erreurs tout au long du week-end, le pilote belgo-grec termine à la dixième place finale, et signe par la même occasion son meilleur résultat en championnat du monde, devant Andréas Mikkelsen contraint de repartir en rally2 samedi matin.

Rally Australia 2018

Alberto Heller domine en WRC-2

Dans l’antichambre du WRC, Alberto Heller aura très vite mis tout le monde d’accord pour sa deuxième sortie en championnat du monde. Signant le meilleur temps dès la première spéciale devant son frère Pedro, le pilote chilien aura, ensuite, largement imposé son rythme sur le reste de l’épreuve, ne laissant ainsi aucune chance à ses adversaires. Presque imbattable en Australie où seul Armin Kremer sera parvenu à le devancer à deux reprises, le pilote Ford décroche la victoire. Il devance d’un peu plus de 27 minutes Gianluca Ometto qui est le seul autre rescapé de la catégorie.

Rally Australia 2018

Classement

Rally Australia 2018

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.