Rally Guanajuato Mexico 2018 – Résumé

Malgré sa deuxième position sur la route le vendredi, Sébastien Ogier se sera, une nouvelle fois montré très à l’aise au Mexique. Profitant de la crevaison de Sébastien Loeb et de celle de Dani Sordo dans l’ES14 pour s’emparer de la tête du rallye, le quintuple champion du monde sera, ensuite, très rapidement parvenu à se défaire de Kris Meeke qui commettait quelques erreurs. Pouvant assurer lors des 3 dernières spéciales, le français s’impose aisément pour remporter une quatrième victoire au Mexique.

Prenant les commandes de la course dès la troisième spéciale, Dani Sordo aura occupé la première place du rallye jusque dans le premier chrono du deuxième jour. Se faisant dépasser par Sébastien Loeb, le pilote Hyundai restait, toutefois, en lice pour la victoire jusqu’à ce qu’une crevaison vienne perturber sa course. Restant, néanmoins, sur le podium, l’espagnol profitait, ensuite, des erreurs de Kris Meeke pour prendre l’avantage sur le britannique. Au final, il termine deuxième et devance le pilote Citroën de 15,6 secondes.

Pour son retour en Championnat du Monde, Sébastien Loeb aura été phénoménal. Profitant de sa position sur la route pour rapidement intégrer le quatuor de tête, le nonuple champion du monde s’est, ensuite, emparé de la tête du rallye. Toutefois, alors qu’il comptait 2,9 secondes d’avance sur Dani Sordo, une crevaison venait anéantir ses espoirs de victoire. Contraint de changer la roue en pleine spéciale, il perdait plus de 2 minutes. Il termine le rallye en cinquième position.

Rally Guanajuato Mexico 2018

© WRC

Sixième, Thierry Neuville aurait pu espérer mieux si plusieurs soucis mécaniques n’étaient pas venus ralentir sa course en plus de son rôle de balayeur. Pointant à plus de 5 minutes du vainqueur avant l’ultime chrono, le belge a, comme Sébastien Ogier en Suède, profité d’une faille dans le règlement pour disposer d’une meilleure position dans la Power Stage. Malgré une pénalité de 4,10 minutes, il termine aux portes du top 5 et empoche 3 points bonus.

Excellent septième, Pontus Tidemand s’impose en WRC-2 et devance Jari-Matti Latvala au classement général. Ce dernier sauve, toutefois, quelque peu l’honneur de Toyota qui aura connu un week-end compliqué avec les passages par le rally2 de ses trois équipages.

Le top 10 est complété par Gus Greensmith et Pedro Heller. Les deux hommes devancent Esapekka Lappi et Teemu Suninen, tous deux, contraint de repartir en rally2 suite à une sortie de route.

Rally Guanajuato Mexico 2018

Deuxième victoire consécutive au Mexique pour Tidemand

Rapidement débarrasser de Kalle Rovanperä qui aurait certainement pu rivaliser avec lui pour la victoire, Pontus Tidemand aura imposé son rythme en WRC-2. Très vite esseulé en première position, le pilote Skoda s’impose pour la seconde fois consécutive sur ce Rallye du Mexique. Il devance de près de 7 minutes Gus Greensmith, son plus proche adversaire.

Profitant des soucis de Jari Huttunen en début de course, Pedro Heller n’aura été que très peu inquiété par Marco Bulacia Wilkinson. Le pilote Ford termine sur la dernière marche du podium en devance le bolivien de près de 9 minutes.

Contraint de repartir en rally2 après avoir cassé le radiateur de sa Skoda à la réception d’un jump, Kalle Rovanperä complète le top 5.

Rally Guanajuato Mexico 2018

© WRC

Classement

Rally Guanajuato Mexico 2018

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.