Tour de Corse 2017 – Résumé

Alors que Kris Meeke dominait la course, Thierry Neuville attaquait le deuxième jour et profitait de la casse moteur du pilote britannique pour prendre la tête du rallye. Terminant la seconde journée avec un avantage de près d’une minute, le belge n’avait plu qu’à gérer sa fin de course. Après être passé à côté de la victoire au Monte-Carlo et en Suède, le pilote Hyundai retrouve enfin la plus haute marche du podium et s’impose pour la troisième fois en championnat du monde.

Ralenti par des problèmes hydrauliques et électriques, Sébastien Ogier qui ne pointait qu’à 2,2 secondes du leader, perdait tout espoir de victoire et voyait même Dani Sordo prendre l’avantage avant la dernière spéciale du rallye. Le quadruple championnat sera finalement parvenu à reprendre la deuxième place au pilote espagnol pour seulement 1,3 seconde.

Seul pilote Citroën à ne pas avoir rencontré de problèmes avec sa C3 WRC’17, Craig Breen ne sera pas parvenu à maintenir Jari-Matti Latvala derrière lui. Le pilote Toyota termine donc quatrième avec seulement 1 dixième d’avance sur l’irlandais.

Timo Anis Photography

Aux portes du top 5, Hayden Paddon ne sera pas montré très à l’aise sur les routes Corses. Le pilote néo-zélandais concède plus d’une minute sur Craig Breen.

Victorieux en WRC-2, Andréas Mikkelsen termine septième et devance Teemu Suninen et Stéphane Sarrazin tandis que Yohan Rossel complète le top 10.

Timo Anis Photography

On notera que Ott Tanak, victime d’une sortie de route en début de rallye, termine onzième alors que Elfyn Evans, également victime d’une sortie de route, échoue aux portes du top 20. Victime de problèmes mécaniques, Stéphane Lefebvre termine quant à lui à la 50ème place.

Personne n’arrête Mikkelsen

Comme au Monte-Carlo, Andréas Mikkelsen n’aura laissé aucune chance à ses adversaires. L’ex-pilote Volkswagen aura dominé la course en WRC-2 et termine avec plus d’une minute d’avance sur Teemu Suninen qui signe son meilleur résultat sur asphalte.

Largué à plus de 4 minutes, Yohan Rossel termine à une très belle troisième place pour son premier rallye en championnat du monde.

Victime d’une crevaison dans la dernière spéciale du samedi alors qu’il était quatrième, Ole Christian Veiby doit finalement se contenter de la cinquième place derrière Simone Tempestini.

Timo Anis Photography

Astier le plus rapide en WRC-3. Solans l’emporte en Junior

Auteur d’un très bon début de rallye, Nil Solans s’impose chez les juniors. Le pilote espagnol devance Nicolas Ciamin qui s’est emparé de la deuxième place après les problèmes de transmission de Terry Foild. Ce dernier termine sur la dernière marche du podium.

Tout droit débarqué du championnat d’Europe, Julius Tannert termine quatrième et devance largement Dennis Radstrom.

Les Juniors sont devancé par la Peugeot 208 R2 de Raphaël Astier qui l’emporte en WRC-3.

Top 30

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.