A l’horizon 2022, la Fédération International de l’Automobile prévoit d’introduire une nouvelle réglementation concernant le championnat du monde des rallyes. En effet, en marge de l’inauguration du Hall of Fame dédié au WRC, Jean Todt, président de la FIA, a clairement annoncé son intention de faire évoluer la discipline. Evolution qui passera par les énergies renouvelables.

Après la création du WRC en 1997, l’arrivée des moteurs 1.6L en 2012 et l’introduction de nouvelles World Rally Cars plus puissantes et plus spectaculaires en 2017, le championnat du monde s’apprête donc à connaitre un nouveau tournant dans son histoire avec l’arrivée de technologies hybrides ou électriques. Technologies déjà utilisées dans certaines disciplines comme le WEC et qui devraient prochainement être introduites en World RX.

WRC passera à l'hybride ou à l'électrique
© Aurélien Vialatte Photography

« C’est une grande frustration pour moi de ne pas voir le rallye s’engager au moins dans une certaine forme d’hybridation, » explique Jean Todt. « Les constructeurs ne voulaient pas de ça et ne voulaient pas changer la règlementation. Je ne partageais pas du tout ce point de vue. Lorsque je suis allé dans les différents salons, je n’ai vu que des nouvelles technologies (hybrides et électriques, NDLR) et c’était frustrant pour moi de voir que les constructeurs du WRC, ne voulaient pas de cela. »

« Néanmoins, il semblerait qu’ils aient, enfin, changer d’avis. Les différents teams ont, en effet, donné leur accord et confirment notre besoin d’aller vers une forme d’hybridation ou d’électrification des World Rally Cars. Il nous est donc, désormais, possible de travailler, avec leur participation, sur l’introduction d’une solution hybride ou électrique. Et ce dans le but de la mettre en place d’ici 2022. »

WRC passera à l'hybride ou à l'électrique
© Aurélien Vialatte Photography

Si aucun point de cette nouvelle réglementation n’est encore connu, les fans de la discipline s’opposent déjà à cette évolution. Cependant, il y a fort à penser que l’arrivée de l’électrique en WRC se fera, premièrement, sous la forme d’hybride. Les Word Rally Cars auraient ainsi la possibilité de basculer du mode « classique » en spéciale à l’électrique pour les liaisons. Une solution qui permettrait à la discipline de garder tout son intérêt auprès des spectateurs.

Par ailleurs, si l’arrivée de l’électrique en WRC semble bien décidée, le timing s’annonce, quant à lui, très serré. Comme l’a confirmé Yves Matton, les grandes lignes de cette nouvelle réglementation devront être publiées cette année afin de laisser le temps aux constructeurs de se préparer.

Par Simon F

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.