Comme en 2016, la saison 2018 du championnat du monde devrait être composé de quatorze épreuves, avec l’ajout d’une manche supplémentaire en Nouvelle-Zélande ou en Croatie. Le but étant de proposer, d’ici 2022, un calendrier de seize rallyes.

Ne comptant plus pour le championnat du monde depuis 2012, le rallye de Nouvelle-Zélande est fortement envisagé pour réintégrer le championnat en 2018, surtout depuis que Hayden Paddon fait parti des pilotes de pointes du WRC.

« Je n’ai pas besoin de vous parler de la Nouvelle-Zélande, » a déclaré Olivier Ciesla, le chef du promoteur du WRC. « Il y a un grand désir d’y aller avec Hayden Paddon, et même si nous ne verrons pas le plus grand nombre de spectateurs sur place, nous avons ces belles routes et ces beaux paysages qui nous permettrons de faire de beaux reportages télévisuels. Je suis donc très favorable à cela. »

Aurélien Vialatte Photography / At World

La seule autre alternative possible est l’organisation d’une manche en Croatie, mais l’ajout de cette épreuve est contraire à la politique du promoteur du championnat du monde qui ne souhaite pas intégrer plus d’épreuve européenne au calendrier.

« Il est vrai que nous ne cherchons pas d’autres rassemblements européens. […] Cependant, nous pourrions regarder vers un événement mixte avec une journée sur terre et deux jours sur l’asphalte. Nous pourrions, également, regarder vers quelques choses de nouveau, comme une sorte de course de côte qui pourrait être incluse dans l’itinéraire du rallye. En plus, l’événement serait basé dans une zone facilement accessible aux équipes et une zone qui serait attractive pour les fans de rallye. » a expliqué Olivier Ciesla.

D’autres épreuves pourraient également faire leur apparition en WRC dans les années à venir. Les retours de la Turquie et de la Chine sont fort probable, mais ceux-ci ne devraient pas se faire avant 2019. Les promoteurs du WRC sont également à la recherche d’une nouvelle épreuve hivernale qui pourrait se disputer au Canada ou aux Etats-Units, et travaillent sur la réintégration du Safari Rally au Kenya ou d’un rallye dans le désert du Moyen-Orient.

En ce qui concerne la saison 2018, il faudra attendre jusqu’en septembre et la divulgation du calendrier par les promoteurs du WRC pour savoir quelle épreuve viendra rejoindre les treize autres rallyes du championnat.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.