ORC Canal Rally 2018 – Résumé

Ce week-end en Flandre, se disputait la 12e édition de l’ORC Canal Rally. Si Stefaan Stouf surprenait tout le monde en signant le scratch, avant l’arrivée de la pluie, dans l’ES1, le pilote engagé en Historic se faisait rapidement dépasser par les R5. Récupérant la tête de l’épreuve dès le second chrono, Vincent Verschueren, venu faire quelques kilomètres avec la nouvelle évolution moteur de sa Skoda Fabia R5, aura imposé son rythme sur la première partie de la course. Malheureusement pour le champion de Belgique en titre, des problèmes de boîte le forcèrent à renoncer à mi-rallye, au même titre que Melissa Debackere qui aurait, alors, dû récupérer la tête. Tout profit pour Guillaume De Mévius qui s’emparait, ainsi, du leadership avec une vingtaine de secondes d’avance sur son concurrent le plus proche. Gérant parfaitement sa fin de course, le pilote du RNT National Team qui était secondé pour la première fois par Martijn Wydaeghe, n’aura jamais été inquiété et décroche, ainsi, sa première victoire.

Perdant une trentaine de secondes dans le premier passage dans le chrono de D’Hooie, Andy Lefevere aurait, certainement, pu se battre pour la victoire sans cette perte de temps. Le pilote Mitsubishi échoue sur la seconde marche du podium et devance l’autre Lancer Evo X de Steve Bécaert.

Troquant son habituelle Ford Fiesta R5 pour la Skoda Fabia R5 du team SXM, Davy Vanneste aura dû découvrir le pilotage de sa nouvelle monture. Démarrant timidement l’épreuve, le pilote flandrien aura, ensuite, peu à peu augmenté son rythme, signant même le scratch dans l’ES10. Il termine quatrième à 14,8 secondes du top 3 et devance Bruno Parmentier qui complète le quintupler de tête.

ORC Canal Rally 2018

© Arthur Viane Photographie

Tjoens jette les gants, Van de Hel s’impose

En division 12, Stefaan Tjoens semblait, une fois encore, bien parti pour décrocher une victoire écrasante. Cependant, alors qu’il avait dominé la première moitié de la course, le pilote Renault était contraint à l’abandon dans l’ES8. Un abandon qui profita à Mark Van De Hel qui s’emparait, ainsi, de la tête de la catégorie avec 14,7 secondes d’avance sur Stephaan Demedts. Impuissant face au pilote Opel, ce dernier n’aura pas été en mesure de réduire l’écart et laisse donc le néerlandais l’emporté avec 51,4 secondes d’avance.

Attaquant fort dans les 3 dernières spéciales, Jony Vande Walle ne sera pas parvenu à s’emparer de la deuxième place de Stefaan Demedts. Il échoue sur la plus petite marche du podium avec seulement 1,5 seconde de retard sur le pilote Subaru.

A près de 2 minutes du podium, Luc Diet termine au quatrième rang et devance de seulement 1,1 seconde Peter Desmedt qui perdait l’avantage sur le pilote Peugeot dans l’avant-dernier chrono.

Stouf intraitable avant de renoncer

Prenant de loin le meilleur départ, Stefaan Stouf imprimait, dès le début de course ,un très gros rythme que personne ne parvenait à suivre. Cependant, alors qu’il disposait de près d’une minute d’avance sur Paul Lietaer, le pilote Ford perdait gros dans l’ES7 et était contraint de se garer dans le chrono suivant, laissant celui que l’on surnomme « Moustache »s’emparer des commandes de l’épreuve dans la catégorie Historic. Imposant à son tour son rythme, le pilote Opel qui avait été, jusqu’ici dominé par Stouf, n’aura eu aucun mal à remporte la victoire après l’abandon de ce dernier.

Profitant des soucis de Dirk Depuydt dans l’ultime spéciale pour gagner une place, Bert Cornelis termine au deuxième rang et devance la BMW M3 E30 de Christophe Declerck.

Le top 5 de la catégorie est complété par Jens et Steven Maes.

ORC Canal Rally 2018

© Gelofoto

Classement

ORC Canal Rally 2018

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.