Champion d’Europe dans la catégorie ERC-2 la saison dernière, Tibor Erdi défendra sa couronne en 2018. Le hongrois sera, en effet, présent sur 5 des 8 manches du championnat afin de se battre pour un deuxième titre consécutif.

Bien que son programme soit quasiment défini, quelques détails restent à finaliser. Le pilote de 35 ans ne sait, en effet, pas encore s’il débutera sa saison, fin mars, aux Airlines Azores Rally ou au Rally Islas Canarias qui se disputera début mai. Pour le reste de sa campagne, Tibor Erdi participera à l’Acropolis Rally, au Rally di Roma Capitale et au Barum Czech Rally Zlin. Des rallyes où il s’était bien classé en 2017.

« Notre intention est de disputer 5 rallyes du Championnat d’Europe, mais, pour l’instant, nous ne sommes pas sûrs de pouvoir courir aux Açores, » explique Tibor Erdi. « Nous attendons la livraison d’un réservoir d’essence plus sûr (désormais obligatoire, Ndlr) et ne sommes pas sûrs qu’il arrivera à temps. Mais tout peut arriver, donc notre programme pourrait être : Açores, Canaries, Grèce, Italie et République tchèque. Ce sont les pays où nous aimerions être présents, et nous garderons la Lettonie en réserve. »

Erdi défendra sa couronne

A ses côtés depuis 2015, György Papp sera, cette année encore, chargé de lui dicter les notes. Sur les spéciales de l’ERC, le duo sera aligné sur la Mitsubishi Lancer Evo X du pilote hongrois. Soit la même monture avec laquelle les deux hommes avaient remporté le titre la saison dernière.

Avant de débuter sa campagne en Championnat d’Europe, Tibor Erdi a, récemment, participé à un rallye de préparation en Lettonie. Il a, en effet, disputé le Rallye Alūksne qu’il a terminé en 13e position au général et à la 5e place de sa catégorie.

Voilà donc un adversaire de taille pour Sergei Remennik qui a, lui aussi, annoncé son retour en ERC-2 après avoir terminé 3e du championnat en 2017.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.