Barum Czech Rally Zlin 2017 – Résumé

Partant logiquement avec le statut de favori, Jan Kopecky n’aura pas failli à sa tâche. Prenant le leadership dès la première spéciale, le pilote Skoda n’aura laissé aucune chance à ses adversaires. Seul pilote à pouvoir suivre le rythme, Alexey Lukyanuk restait en embuscade, mais des problèmes de direction assistée, samedi en fin de journée, lui firent perdre tout espoir de victoire. Recordman du nombre de victoires sur cette épreuve, Jan Kopecky avait alors le champ libre pour inscrire une septième fois son nom au palmarès.

Seul pilote à pouvoir rivaliser avec le tchèque, Alexey Lukyanuk était finalement écarté de la victoire suite à des problèmes techniques. Le russe doit donc se conter de la seconde place et termine avec 55,5 secondes de retard sur le vainqueur.

En bagarre face à Tomasz Kostka jusque dans l’ultime spéciale, Roman Kresta sera finalement parvenu à prendre l’avantage sur son compatriote. L’ex-pilote officiel du championnat du monde termine donc sur la plus petite marche du podium avec seulement 3 secondes d’avance sur son rival.

Cinquième, Kajetan Kajetanowicz ne sera jamais parvenu à se montrer menaçant sur ce rallye. Devancé par Marijan Griebel jusque dans les derniers kilomètres, le polonais parvenait à inverser la tendance de justesse. Il devance finalement le pilote allemand qui s’impose en ERC Junior U28, de 1,9 seconde.

Barum Czech Rally Zlin 2017 Kajetanowicz

© Lukas Urbanik Photography

Imprimant le rythme de Martin Koci, Pavel Valousek ne sera jamais parvenu à prendre l’avantage. Alors qu’ils n’étaient séparés que de 1,2 seconde avant la dernière spéciale, ce dernier était victime d’une crevaison. Limitant, néanmoins, les dégâts, Pavel Valousek termine huitième à 20,2 secondes de Martin Koci.

Peu à l’aise en cette seconde partie de saison, Bruno Magalhaes termine neuvième et devance Bryan Bouffier de 6,3 secondes. Ce dernier fini en dixième position après avoir été éjecté hors du top 10 suite à une crevaison, alors qu’il était en bagarre pour la troisième place.

Barum Czech Rally Zlin 2017 Bouffier

© Lukas Urbanik Photography

Qui pour rivaliser avec Griebel ?

S’emparant rapidement de la tête de la course en Junior U28, Marijan Griebel restait, cependant, sous la menace de Jan Cerny. Alors que l’écart entre les deux hommes n’était que de 10,1 secondes, le pilote tchèque était victime d’une crevaison dans l’ES12. Ce retrouvant alors seul en tête, l’allemand s’impose avec près de 3 minutes d’avance sur l’autre pilote Skoda qui profitait d’une crevaison de Nikolay Gryazin pour terminer deuxième.

Sur la plus petite marche du podium, on retrouve donc Nikolay Gryazin. Victime d’une crevaison dans la dernière spéciale, le russe devance de seulement 1,6 seconde la Peugeot de José Antonio Suarez.

Le top 5 est complété par Josh Moffett qui découvrait le Barum Rally.

Barum Czech Rally Zlin 2017 Griebel

© Lukas Urbanik Photography

Erdi prend sa revanche

Devant renoncer quelques mètres après l’arrivée de la dernière spéciale en Pologne, Tibor Erdi aura pris sa revanche ce weekend. Dominant la course en ERC-2, le pilote hongrois s’impose avec près de 6 minutes d’avance sur Zelindo Melegari.

Occupant une prometteuse deuxième place avant d’être victime d’une crevaison, Sergei Remennik aura une nouvelle fois connu un rallye compliqué. Reparti en rally2 suite à des soucis mécaniques, le pilote russe termine sur la dernière marche du podium.

Barum Czech Rally Zlin 2017 Erdi

© Lukas Urbanik Photography

Zawada au dessus du lot

Prenant le meilleur départ, Jari Huttunen qui était en bagarre avec Aleks Zawada, se faisait rapidement piéger. Débarrasser de son principal adversaire, le pilote polonais s’emparait des commandes de la course en Junior U27, mais restait sous la menace de Filip Mares qui revenait dangereusement. Malheureusement pour ce dernier, une crevaison l’écartait de la lutte pour la victoire et permettait au pilote Opel de prendre le large. Intouchable, il s’impose avec un peu plus de 3 minutes d’avance sur le pilote Peugeot.

Ecarté du podium, samedi en fin de journée, suite à une crevaison et à des problèmes de freins, Simon Wagner ne perdait pas espoir. Imprimant un gros rythme sur les spéciales dominicales, le pilote autrichien parvenait finalement à récupérer la troisième place en devançant de 2,2 secondes son frère Julian Wagner.

Victime de problèmes moteur  Dominik Broz complète le top 5 à 39,7 secondes de la quatrième place.

Barum Czech Rally Zlin 2017 Zawada

© Lukas Urbanik Photography

Classement

Barum Czech Rally Zlin 2017

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.