Alors que le championnat a déjà débuté depuis le début du mois d’avril, certains pilotes semblent encore vouloir se lancer dans l’aventure du championnat d’Europe. C’est notamment le cas de Bryan Bouffier et de Sylvain Michel qui bénéficieront tous deux d’un programme en ERC cette saison.

Habitué du championnat d’Europe, Bryan Bouffier sera de retour cette saison avec un programme quasi complet au volant d’une Ford Fiesta R5. Le pilote drômois sera, en effet, au départ de six des sept manches restantes, et ce à partir du Rally Islas Canarias. Il participera ensuite au Cyprus Rally, au Rajd Rzeszow, au Barum Czech Rally Zlin, au Rally di Roma Capitale et, enfin, au Rally Liepaja.

« C’est toujours sympa de se bagarrer pour un championnat. L’an dernier, le niveau de compétitivité de ce championnat n’était pas fantastique mais cette année, il est énorme, et en plus la couverture médiatique est toujours aussi forte avec des coûts abordables. Nous avons une excellente opportunité et j’espère pouvoir faire un bon travail avec mon équipe pour terminer à une bonne position dans ce championnat. Avec un tel défi, la motivation sera bien là et je vais pousser pour être le plus rapide possible. »

Champion de France asphalte en titre, Sylvain Michel découvrira le championnat en participant au championnat ERC Junior U28 au volant d’une Skoda Fabia R5 de chez 2C Compétition. Comme pour Bryan Bouffier, le pilote Skoda débutera son programme au Rally Islas Canarias. D’autres épreuves sont également prévues à son calendrier, mais, pour l’instant, seul sa participation à la seconde manche du championnat a été confirmée.

Bastien Roux Photography

« Il était nécessaire de passer un cran au-dessus du championnat national et l’ERC s’est vite avéré le seul choix possible pour notre budget. Il y a une couverture exceptionnelle sur Eurosport, et le niveau de compétition est très intéressant. Nous n’avons pas réussi à être au départ de la première course aux Açores, mais il était inconcevable de rater le Rally Islas Canarias, la première épreuve asphalte de la saison. Même s’il s’agit de ma surface favorite, j’ai toujours beaucoup à apprendre et ce rallye constituera sans nul doute une étape majeure dans ma progression » a-t-il déclaré.

En plus de l’ERC, Sylvain Michel devrait également participer à quelques manches du Tour European Rally (TER).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.