En bref : La petite actualité de la semaine

En bref, c’est l’actualité tiède de la semaine écoulée. Toutes les petites informations à savoir, et dont on n’a pas spécialement parlé, résumées en quelques lignes. Plus d’excuses donc pour ne pas être au courant de l’actualité rallye de ces derniers jours. Revenons, ici, sur celle parue entre le 13 et 19 septembre 2021.

WRC: Solberg de retour avec la WRC

On vous l’avait bien dit ! En effet, difficile de croire en février dernier que la prestation d’Oliver Solberg à l’Arctic n’allait pas influencer la suite de son programme. La preuve. Le jeune norvégien retrouvera le volant de la Hyundai i20 Coupé WRC dans un mois. Il sera en effet engagé à son bord lors du Rally RACC Catalunya. Il s’agira alors de son premier mondial sur cette surface avec une World Rally Car. Solberg aura ainsi eu l’occasion de découvrir les trois terrains du championnat au volant de la monture coréenne. Pour l’heure, on ne connait pas encore les plans du fils de Petter Solberg pour 2022. Son engagement en Espagne donne tout de même un premier indice. D’autant plus que le norvégien a également été aperçu aux commandes de la i20 Rally1 dans les Vosges ce vendredi. A faire à suivre donc. Nous devrions être fixés après le Rally Finland.

En bref
© Edoardo Sport Photography

WRC: Suninen trouve refuge chez Hyundai

Une des qualités requise pour un pilote est de savoir pallier aux imprévus et réagir rapidement. Cela s’applique aussi bien dans la voiture qu’en dehors. Teemu Suninen en est un bel exemple. Remerciant M-Sport le mois dernier, le finlandais n’a pas tardé à annoncer sa participation à son rallye. L’ex-pilote M-Sport sera en effet au départ du Rally Finland au volant d’une Volkswagen Polo GTI R5 engagé en WRC-2. Suninen ne pouvait évidemment pas louper son épreuve à domicile. Mais quid de la suite ? Il semblerait que celle-ci se dessine du côté de chez Hyundai. Le finlandais a effectivement été recruté par la marque coréenne pour l’avant-dernier rendez-vous du calendrier. En Catalogne, il sera donc aligné en WRC-2 au volant de la nouvelle Hyundai i20 Rally2 au côté de Jari Huttunen. Teemu Suninen aura alors une belle carte à jouer face à ses anciens collègues notamment. A voir maintenant s’il sera en mesure de réaliser la performance espérée par Hyundai. Surtout, s’il veut que plus qu’un simple one shot. Rendez-vous donc en Espagne pour avoir la réponse.

En bref

WRC: Le mercato des copilotes semble sans fin

Cette semaine a encore été riche en rebondissements dans les baquets de droite. Après Nicolas Gilsoul en début d’année, c’est un second belge qui quitte l’aventure du WRC. Renaud Jamoul a en effet annoncé mercredi que sa collaboration avec Adrien Fourmaux était terminée. Une différence de caractères aurait eu raison du duo franco-belge associé depuis maintenant 3 ans. Dommage pour Renaud qui n’était sans doute pas loin de s’engager sur une saison complète en WRC. Pour la Finlande, il sera remplacé par Alexandre Coria qui évoluait notamment avec Yohan Rossel en WRC-3 cette saison. Mais, ce n’est pas tout. En effet, Oliver Solberg a, lui aussi, annoncé son divorce avec Aaron Johnson. Là aussi, c’est après 3 années de bons et loyaux services que l’équipage se sépare. Aucune annonce sur le remplaçant de Johnson n’a encore été publiée.

En bref
© Nim-fotos

WRC: Bonne préparation pour Neuville en Espagne

Alors que le Rally Finland approche, Thierry Neuville était ce week-end en Espagne pour préparer le Rally RACC Catalunya. Tenant du titre sur cette épreuve, le belge espère bien remonter sur la plus haute marche du podium cette année. Pour cela, le pilote Hyundai a donc mis toutes les chances de son côté. Afin de bien se préparer, Neuville a disputé le Ral.li de la Llana, une épreuve basée dans le nord de Barcelone et qui propose des routes au profil similaire de celles empruntées par la manche mondiale. Sans réelle concurrence, le pilote de Saint-Vith a signé les huit meilleurs temps possibles. Idéal donc pour se mettre en confiance sur un terrain qu’il maîtrise. Il devra d’ailleurs le maîtriser parfaitement s’il souhaite encore profiter de sa très mince chance d’être sacré. Mais, pour commencer à calculer, il faudra attendre le résultat de la Finlande.

En bref
© photographygisel

NAT: Il n’y a pas d’âge pour sabrer le champagne

Ce week-end, la région de Waremme accueillait le traditionnel Critérium Jean-Louis Dumont. Au volant de sa Porsche 997 GT3, Patrick Snijers a encore démontré qu’il avait un sacré coup de volant. Face à une concurrence plutôt relevée, le porschiste a tenu la comparaison. En lutte face à Cédric Cherain et Jonas Langenakens, Snijers a vite pris la mesure de ses rivaux. A l’âge de 63 ans, l’octuple champion de Belgique a donc ajouté une nouvelle ligne à son palmarès en remportant l’épreuve avec 42 secondes d’avance sur Langenakens. Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour sabrer le champagne. Au volant de sa Skoda Fabia R5, Cédric Cherain a, lui, dû renoncer. Le liégeois fut victime de problèmes de boite. Dans les autres catégories, la victoire revient à Dimitri Pirot en 1-2-3, Julien Fossion s’impose en PH et Bernard Lamy l’emporte en SR.

En bref
© Jérôme Fiasse Photography

Par Matthis D & Simon F

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.