Ce mercredi, lors du Conseil Mondial du Sport Automobile, la FIA a annoncé quelques changements pour la saison 2018 du championnat du monde. Si le calendrier reste identique à celui annoncé en septembre, ce n’est pas le cas du règlement. Celui-ci reçoit, en effet, quelques modifications par rapport à 2017.

Désormais, les pilotes ou équipes privés pourront aligner des WRC 2017. Si, cette année, celles-ci devaient obligatoirement être inscrites par un constructeur officiel, en 2018 cela ne sera plus d’application. Cependant, ces inscriptions seront toujours soumises à l’approbation de la FIA et les restrictions spécifiques sur les tests seront maintenues.

En ce qui concerne les pneumatiques, trois manufacturiers seront officiellement inscrit au championnat. On retrouvera donc Michelin, DMACK ainsi que Pirelli qui fera son retour dans la discipline. Ce dernier sera d’ailleurs le seul manufacturier à chausser les Ford Fiesta R2 du championnat Junior.

quelques changement pour la saison 2018

Au niveau du WRC-2, le championnat se disputera toujours sur 7 épreuves, avec les six meilleurs résultats retenus pour le titre. Cependant, la FIA fait machine arrière concernant les épreuves obligatoires. Au nombre de 3 l’an dernier, ce concept ne sera plus repris en 2018.

Pour ce qui est des pilotes non inscrits pour le championnat WRC-2 pilote ou team de 2018, ils pourront, à présent, utiliser n’importe quelle marque de pneus, même celles non nominés par la FIA.

Enfin, le WRC Trophy qui avait vu le jour cette saison pour les pilotes de WRC d’ancienne génération, ne sera pas reconduit en 2018. La FIA a, en effet, décidé d’abandonner ce championnat qui n’a pas rencontré le succès escompté. Les propriétaires de WRC d’ancienne génération seront, toutefois, toujours les bienvenus.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.