Tour de Corse 2018 – Résumé

Auteur d’un excellent départ, Sébastien Ogier aura mis tout le monde d’accord dès la première journée de course. Signant 3 meilleurs temps sur les 4 spéciales disputées le vendredi, le quintuple champion du monde terminait le premier jour de ce Tour de Corse avec une confortable avance sur ses adversaires. Gérant sa course le samedi, le français en profitait pour reprendre encore quelques secondes à ses poursuivants avant de contrôler sur les 2 spéciales dominicales. Le pilote Ford décroche ainsi sa seconde victoire sur l’îles de beauté et réalise un excellent début de saison puisqu’il remporte son troisième rallye de la saison.

De plus en plus à l’aise sur l’asphalte, Ott Tanak n’aura pas démérité. Revenant au contact de Thierry Neuville peu après la mi-rallye, le pilote Toyota prenait l’avantage pour 1 dixième au terme de la deuxième journée de course. Auteur du scratch dans la longue spéciale de Vero – Sarrola Carcopino (55,17 km), première spéciale dominicale, l’estonien faisait le trou face au pilote Hyundai. Il termine donc sur la seconde marche du podium en devançant le belge qui n’aura pas connu le week-end escompté avec notamment des problèmes moteur dans l’ultime chrono, de 31,4 secondes.

En bagarre depuis le début de course, Elfyn Evans et Dani Sordo auront fait durer le suspense jusque dans la Power Stage. Si c’est le gallois qui prenait les devants en début de rallye, l’avantage tournait en faveur du pilote Hyundai à la mi-course. Malgré une belle résistance, la quatrième place revient à l’espagnol qui devance le pilote M-Sport de 3,5 secondes.

Tour de Corse 2018

© WRC

Meilleur performer du week-end avec 4 scratches à son compteur, Esapekka Lappi aurait été en mesure de rivaliser pour le podium si une crevaison n’était pas venue ralentir sa course. Le pilote Toyota termine à la sixième place après avoir pris l’avantage sur un Andréas Mikkelsen transparent.

Logiquement repoussé à plus de 10 minutes de Sébastien Ogier, Jan Kopecky, lauréat en WRC-2, termine à une honorable huitième place en devançant de seulement 5,7 secondes Kris Meeke. Ce dernier ayant dû repartir en rally2 suite à une sortie de route dans la dernière spéciale du samedi.

Le top 10 est complété par Yoann Bonato qui étrennait la nouvelle Citroën C3 R5.

Tour de Corse 2018

A noter que Sébastien Loeb, rapidement écarté de la lutte pour la victoire après une sortie de route dès la seconde spéciale, termine à la quatorzième place finale.

Première victoire Corse pour Kopecky

Référence sur l’asphalte, Jan Kopecky n’aura pas failli à son statut de Tarmac Master. Devançant ses adversaires dès la première spéciale, le pilote Skoda creusait peu à peu l’écart pour finalement décrocher une première victoire en Corse.

Ce week-end, tous les regards étaient tournés sur la Citroën C3 R5 qui faisait ses débuts en WRC-2. Pas épargné par les soucis de jeunesse de sa nouvelle monture, Yoann Bonato termine tout de même à une prometteuse deuxième place.

Imprimant un gros rythme sur les spéciales du samedi, Ole Christian Veiby s’était emparé de la seconde place avant d’être victime de soucis de boîte de vitesses. Terminant la dernière spéciale du deuxième jour bloqué en première, le pilote norvégien chutait au classement général. Recollant cependant, à Fabio Andolfi le dimanche, le pilote Skoda échoue à 1,8 seconde de l’italien qui complète le podium.

Cinquième, Lukasz Pieniazek aura su profiter de l’abandon, suite à un problème mécanique, de Pierre-Louis Loubet pour intégrer le top 5.

Tour de Corse 2018

© Timo Anis Photography

Première participation et première victoire

Aussant peu à peu le rythme, Jean-Baptiste Franceschi aura été auteur d’une très belle performance pour son premier Tour de Corse. En tête depuis l’ES7, le français n’aura laissé aucune chance à ses adversaires qui ne pouvait que suivre. Il s’impose avec 33,7 secondes d’avance sur son compatriote Terry Folb.

Deuxième en Suède, Emil Bergkvist réalise un nouveau podium. Le suédois termine au troisième rang et devance Dennis Radström.

En lice pour le top 3, Callum Devinne perdait gros dans l’avant-dernier chrono.  Lâchant plus de 3 minutes, le pilote irlandais chutait au classement pour, finalement, terminer à la cinquième place.

Tour de Corse 2018

Classement

Tour de Corse 2018

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.