3 min read">
Rally Sweden 2017 – Résumé

Déjà malchanceux lors du rallye Monte-Carlo, Thierry Neuville ne sera pas parvenu à se défaire de cette malchance en Suède. Le pilote belge qui occupait la tête du rallye avec plus de 40 secondes d’avance, était contraint de repartir en rally2 après avoir endommagé la direction de sa Hyundai suite à un contact avec une pile de pneus dans la dernière spéciale du samedi. Il se console néanmoins en remportant 3 points bonus dans la Power Stage.

Héritant de la première place après les déboires du pilote Hyundai, Jari-Matti Latvala remporte la première victoire de Toyota cette saison, non sans mal puisque Ott Tanak, parti sur un gros rythme samedi, parvenait à revenir à seulement 3,8 secondes. Le pilote Toyota creusait néanmoins l’écart sur l’Estonien en fin de course, en le repoussant à près de 30 secondes.

Revenant dans la course à la victoire après le retrait de Thierry Neuville, Sébastien Ogier ne sera pas parvenu à revenir sur le duo de tête suite à un tête-à-queue dans la première spéciale dominicale. Le quadruple champion du monde perdait une trentaine de secondes dans sa mésaventure et termine donc sur la dernière marche du podium avec 30,3 secondes de retard sur son coéquipier et avec près d’une minutes de retard sur Latvala.

N’évoluant pas sur son terrain de prédilection, Dani Sordo se sera montré très régulier tout au long du rallye. Il termine quatrième devant Craig Breen qui pilotait pour la première fois en conditions réelles, la Citroën C3 WRC’17. Les deux hommes complètent le top 5 avec plus de 2 minutes de retard sur la Toyota Yaris WRC’17 victorieuse.

Timo Anis Photography

Ayant eu du mal à trouver le bon rythme en début de rallye avant d’être ralenti par des problèmes de direction assistée sur sa Hyundai i20 Coupé WRC’17, Hayden Paddon termine septième. Le néo-zélandais échoue à seulement 4,6 secondes de la sixième place d’Elfyn Evans, retardé par des problèmes moteur sur sa Fiesta WRC’17 en début de journée.

Participant à son deuxième rallye de Suède, son premier au volant d’une WRC, Stéphane Lefebvre qui disposait de la Citroën DS3 WRC, termine à une honorable huitième place. Il devance la Skoda Fabia R5 de Pontus Tidemand, vainqueur en WRC-2, et la Ford Fiesta R5 de Teemu Suninen.

Pour ce qui est des autres pilotes du WRC, Kris Meeke termine 12ème après avoir perdu plus de 7 minutes dans un bas-côté, tandis que Thierry Neuville est 13ème. Disputant son premier rallye au volant de la Ford Fiesta WRC’17, Mads Ostberg était contraint de repartir en rally2 samedi. Il termine 15ème, alors que Juho Hanninen, auteur d’une nouvelle sortie dans un arbre et également reparti en rally2, rejoint le podium final en 23ème position.

Victoire à domicile pour Tidemand.

En WRC-2, Pontus Tidemand aura largement dominé la course. Le pilote suédois s’impose à domicile avec près d’une minute d’avance sur Teemu Suninen qui disputait sa première course au sein du team M-Sport.

Leader surprise en début de rallye avant d’être logiquement dépassé par Tidemand, Ole Christian Veiby restait au contact de Teemu Suninen mais ne parvenait pas à prendre l’avantage sur le finlandais. Il complète donc le top 3 de la catégorie en échouant à une quinzaine de secondes de la deuxième place.

Rétrogradé en WRC-2 cette saiosn, Eric Camilli termine aux portes du podium et devance le britannique tout droit venu du Drive DMack Fiesta Trophy  Gus Greensmith.

Des problèmes qui profite à Gorban.

Du côté du WRC Trophy, Lorenzo Bertelli, alors en tête de la catégorie, était rapidement contraint d’abandonner suite à des problèmes mécaniques sur sa Ford Fiesta RS WRC. Des problèmes qui ont persisté tout au long du rallye, laissant Valeriy Gorban s’impose sans difficulté.

Timo Anis Photography

Top 30:

 

Classement complet

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Réseaux Sociaux
Facebook
Twitter
Youtube
Instagram
Contact