Vodafone Rally de Portugal 2018 – Résumé

Alors que la première journée de course aura été marquée par les nombreux changements de leaders, elle aura aussi, et surtout, été marquée par les abandons des principaux prétendants à la victoire, à savoir : Ott Tanak, Andréas Mikkelsen, Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala et Hayden Paddon. Seul rescapé de cette hécatombe, Thierry Neuville en profitait pour tirer son épingle du jeu. Effectuant un choix de pneus judicieux, le pilote Hyundai terminait la première journée en tête avec 17,7 secondes d’avance sur Elfyn Evans. Sans concurrent réel, le belge allait parfaitement allier régularité et rapidité lors des deux dernières journées pour faire fructifier son avantage et remporter sa huitième victoire en WRC.

Deuxième à 40 secondes de la Hyundai, Elfyn Evans se sera, lui aussi, montrer très régulier. Evitant les pièges, le britannique aura parfaitement géré sa course pour signer son premier podium de la saison. Il devance son coéquipier Teemu Suninen qui décroche, quant à lui, son tout premier podium en Championnat du Monde.

Seul pilote du clan Toyota à ne pas avoir rencontré de problème ce week-end, Esapekka Lappi aura dû résister jusqu’au bout pour conserver l’avantage face Dani Sordo. Alors que la quatrième place lui semblait acquise, le finlandais écopait en tout fin de rallye d’une pénalité de 10 secondes pour avoir bousculé un ballot de paille dans l’ES9. Suite à cette pénalité, c’est le pilote Hyundai qui se classe au quatrième rang en devançant de 3,8 secondes Esapekka Lappi.

Vodafone Rallye de Portugal 2018

© TOYOTA GAZOO Racing WRC

De retour au volant de la Citroën C3 WRC, Mads Ostberg ne sera pas parvenu à se montrer menaçant. Repoussé à plus de 3 minutes du vainqueur, il devance son coéquipier Craig Breen dont une crevaison sera rapidement venue mettre fin à ses espoirs de podium.

Derrière ces WRC, on retrouve les premières WRC-2. Lauréat de la catégorie, Pontus Tidemand termine à une honorable huitième place et devance Lukasz Pieniazek et Stéphane Lefebvre qui complète le top 10.

Vodafone Rallye de Portugal 2018

Tidemand vainqueur malgré deux crevaisons

Prenant le meilleur départ, Pontus Tidemand aura très vite chuté au classement général suite à deux crevaisons en début de course. Ne se laissant pas abattre, le suédois imposa son rythme sur les autres spéciales, ce qui lui permettait de terminer la journée du vendredi en cinquième position. Conservant ce rythme le samedi, le pilote Skoda retrouvait rapidement la tête de l’épreuve et creusait peu à peu l’écart. C’est donc après une très belle remontada que Pontus Tidemand décroche une nouvelle victoire dans l’antichambre du WRC.

Deuxième, Lukasz Pieniazek aura livré une course plus que régulière. Il devance la Citroën C3 R5 de Stéphane Lefebvre qui malgré quelques petits soucis de jeunesse, aura livré une belle prestation.

Ecopant d’une pénalité d’une minute suite à un pointage tardif, Hiroki Arai complète le top 5 à un peu plus de 2 minutes de la Hyundai de Pierre-Louis Loubet.

Vodafone Rallye de Portugal 2018

© WRC

Radstrom seul rescapé

En Junior, Emil Bergkvist mettait rapidement tout le monde d’accord en prenant les commandes de la course dès la première spéciale. Cependant, le pilote suédois ne parvenait pas à faire le trou face à Dennis Radström qui lui offrait une belle résistance. Maintenant la pression, ce dernier poussait son compatriote à la faute et en profitait pour s’envoler en tête du rallye avec un peu plus de 4 minutes d’avance avant la journée dominicale. Assurant lors de cette dernière, le pilote suédois s’impose avec plus de 15 minutes d’avance sur Enrico Oldrati qui aura profité de l’abandon de Callum Devine pour grimper sur la seconde marche du podium.

Troisième, David Holder devance Emil Bergkvist, reparti en rally2 après sa sortie de route, et Burga Banaz qui complète le top 5 de la catégorie.

Vodafone Rallye de Portugal 2018

Classement

Vodafone Rallye de Portugal 2018

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.