3 min read">

Tour de Corse 2019 – Résumé

Particulièrement à l’aise sur l’asphalte, Elfyn Evans aura auteur d’une très belle course. Opposé à Thierry Neuville en fin d’épreuve après la crevaison d’Ott Tanak, le gallois aura offert une belle résistance. Si le pilote Hyundai parvenait à faire la différence samedi soir, le pilote M-Sport reprenait l’avantage dimanche matin. Cependant, dans l’ultime spéciale, Elfyn Evans lâchait plus d’une minute suite à une crevaison à l’avant droit. Crevaison qui permet à Thierry Neuville d’arracher sa première victoire de la saison.

Rapidement relégué à une trentaine de secondes de la tête, Sébastien Ogier aura eu du mal à trouver le bon rythme. Revenant peu à peu au contact de Dani Sordo, le pilote Citroën prenait l’avantage en fin de seconde journée. Un avantage qu’il conservera jusqu’au bout, lui permettant ainsi de terminer à une surprenante deuxième place devant le malheureux Elfyn Evans.

Ne parvenant pas à contrer les attaques de Sébastien Ogier, Dani Sordo échoue au quatrième rang. Le pilote espagnol devance de 6,2 secondes Teemu Suninen, auteur d’une course régulière.

Tour de Corse 2019
© Bastien Roux Photography

Tout comme ses coéquipiers, Ott Tanak n’aura pas été épargné en Corse. Ralenti par une crevaison peu après la mi-rallye, le pilote Toyota conclut l’épreuve au sixième rang. Il devance un Esapekka Lappi en manque de rythme sur cette épreuve.

Lâchant d’ambler près de 2 minutes suite à une crevaison, Sébastien Loeb n’aura pas été en mesure de s’exprimer. Le pilote Hyundai termine huitième devant Kris Meeke, lui aussi, victime d’une crevaison dans l’ES1. De son côté, Jari-Matti Latvala complète le top 10 après avoir été contraint de changer une roue à deux reprises ce week-end.

Tour de Corse 2019

Pieniazek seul rescapé

Dans le championnat WRC-2 réservé aux pilotes usines, Lukasz Pieniazek est, finalement, le seul rescapé. Bien que reparti en rally2, le pilote M-Sport profitait d’un écart de trajectoire de Kalle Rovanperä pour se retrouver seul. Il décroche ainsi un deuxième succès consécutif dans cette catégorie.

Tour de Corse 2019
© WRC

Camilli voit ses espoirs partir en fumé

Se montrant directement le plus rapide, Eric Camilli aura imposé son rythme jusqu’à sa crevaison dans l’ES9. Restant malgré tout au contact du nouveau leader, le pilote Volkswagen perdait définitivement espoir en voyant sa monture partir en fumée quelques spéciales plus tard. Suite à cela, c’est Fabio Andolfi qui l’emporte en WRC-2 après être parvenu à reprendre l’avantage sur Nikolay Gryazin dans la Power Stage.

Repoussé à près de 3 minutes de la tête, Kajetan Kajetanowicz vient compléter le podium de la catégorie. Le triple champion d’Europe devance le duo Takamoto Katsuta / Rhys Yates, seulement séparé de 6,6 secondes.

Tour de Corse 2019
© Damien Saulnier Photography

Un final à trois

En Junior, trois pilotes se seront très vite démarqués. Au terme d’une belle bagarre, c’est finalement Julius Tannert qui décroche la victoire. Il précède de 1,9 seconde Tom Kristensson, alors que Dennis Radström pointe à plus de 25 secondes.

Derrière, Jan Solans et Tom William terminent respectivement à la quatrième et à la cinquième place.

Tour de Corse 2019
© WRC

Classement

Tour de Corse 2019

Classement complet

Par Simon F

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.