Rally Italia Sardegna 2018 – Résumé

Malgré leur position d’ouvreur, Sébastien Ogier et Thierry Neuville auront su profiter de conditions météorologiques jouant en leur faveur pour rapidement prendre les devants. Si le quintuple champion du monde terminait la première vraie journée de course avec 18,9 secondes d’avance sur le belge, le pilote M-Sport voyait son avantage fondre le samedi, Thierry Neuville revenant à 3,9 secondes avant les 4 spéciales dominicales. Auteur du scratch dans chacune de ces spéciales, Thierry Neuville arrache la victoire à Sébastien Ogier qui doit se contenter de la seconde place à seulement 7 dixièmes du pilote Hyundai.

Seul pilote du clan Toyota à ne pas avoir rencontré de problème ce week-end, Esappekka Lappi aura évité les erreurs sur un parcours parsemé d’embuches. Il grimpe sur la dernière marche du podium à près de 2 minutes du duo de tête.

Ne parvenant pas à hausser le rythme Hayden Paddon termine quatrième après être parvenu à conserver l’avantage sur Mads Ostberg qui complète le top 5.

Rally Italia Sardegna 2018

Largement dominé par son coéquipier, Craig Breen n’aura jamais été dans le rythme. Passé à côté de son rallye, le pilote irlandais termine aux portes du top 5 et devance Jari-Matti Latvala. Ce dernier ayant chuté au classement général après avoir été contraint à l’abandon sur la liaison peu après l’arrivée de la dernière spéciale du samedi.

Vainqueur en WRC-2, Jan Kopecky s’offre une très belle huitième place final suite à la pénalité d’Ott Tanak pour un pointage en retard. Le pilote estonien termine, quant à lui, au neuvième rang après avoir été contraint de repartir en rally2. Il devance la Ford de Teemu Suninen sorti de la route vendredi en fin de journée, alors qu’il occupait une prometteuse quatrième place.

Rally Italia Sardegna 2018

Une deuxième victoire sarde pour Kopecky

Prenant rapidement la tête de l’épreuve en WRC-2, Ole Christian Veiby aurait été l’homme à battre sur ce rallye s’il n’avait pas endommagé la suspension de sa Skoda Fabia R5 dans l’ES6. Récupérant le leadership après les déboires du pilote Skoda, Stéphane Lefebvre ne sera, lui aussi, pas parvenu à concrétiser puisqu’il était contraint à l’abandon pour des problèmes similaires à la mi-rallye. Profitant des soucis de ces deux pilotes pour prendre les commandes, Jan Kopecky n’aura, ensuite, jamais été inquiété. Le pilote Skoda s’impose ainsi pour la seconde fois consécutive sur l’épreuve sarde.

S’installant rapidement sur la dernière marche du podium, Nicolas Ciamin aura profité de l’abandon de Stéphane Lefebvre pour gagner une place. Longtemps deuxième, le français n’aura pas su résister à la remontée d’Ole Christian Veiby en fin de rallye. Prenant l’avantage dans l’avant-dernier chrono, le norvégien aura tout donné et termine à la seconde place en devançant le pilote Hyundai de 16,1 secondes.

Largués à plus de 3 minutes du podium, Fabio Andolfi et Lukasz Peniazek terminent respectivement à la quatrième et à la cinquième place.

Rally Italia Sardegna 2018

© Timo Anis Photography

Franceschi intouchable

Prenant le meilleur départ, Jean-Baptiste Franceschi aura très vite distancé ses adversaires. Dominant largement les débats, le pilote français s’impose logiquement, malgré des soucis mécaniques survenus en fin d’avant-dernière spéciale. Il devance le finlandais Taisko Lario qui aura été le seul à savoir devancer le pilote Ford sur quelques chronos.

Le reste du classement est complété par Louise Cook qui termine troisième devant Enrico Brazzoli, très vite contraint à l’abandon.

Rally Italia Sardegna 2018

© Damien Saulnier Photographie

Classement

Rally Italia Sardegna 2018

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.