Mettant un terme à sa carrière en WRC au terme du Rallye Monte-Carlo 2015, Sébastien Loeb s’était alors tourné vers les circuits, d’abord en WTCC avant de passer au rallycross. En plus de poursuivre son programme en World RX avec Peugeot Sport, le nonuple champion du monde des rallyes sera aligné sur trois épreuves du Championnat du Monde en 2018.

Après deux jours de tests au volant de la Citroën C3 WRC’17, le français revient donc à ses premières amours: le rallye. Il sera aligné par la marque au Mexique, en Corse, ainsi qu’en Espagne sur la seconde voiture du team.

Loeb participera à trois rallyes du WRC

© Citroën Racing

« Tout le monde est ressorti content des essais de cette année, moi le premier, et ces trois participations en sont la suite logique, » commente Sébastien Loeb. « Les sensations du rallye sont parmi les plus fortes que j’ai connues, et j’avais envie de rouler en course avec ces nouvelles WRC. C’est sympa de le faire au sein de l’équipe avec laquelle j’ai tout gagné ! J’y vais sans prétention, avec pour objectif de m’amuser. Je trouvais cohérent de disputer le rallye de France, d’autant que l’asphalte m’a toujours plu, même si je ne connais pas le parcours actuel de la Corse. L’Espagne tombait bien également. Puis, même si je m’attends à ce que ça soit compliqué depuis le temps que je n’en ai pas fait, je voulais aussi faire une épreuve terre. Or j’ai de bons souvenirs du Mexique, et le tracé n’a pas trop changé par rapport à mon époque. »

Citroën Racing en a, également, profité pour confirmer les programmes de ses autres pilotes pour la saison prochaine. Ainsi, Kris Meeke sera le fer de lance de l’équipe française et disputera l’intégralité du championnat. Craig Breen disposera, quant à lui, d’un programme de 10 rallyes au volant de la seconde Citroën C3 WRC’17 qu’il partagera avec Sébastien Loeb. Une troisième monture sera engagée sur quelques-uns des manches du championnat pour Khalid Al-Qassimi.

Loeb participera à trois rallyes du WRC

© Citroën Racing

De son côté, Stéphane Lefebvre se verra rétrograder. Il effectuera, en effet, aligner dans le championnat WRC-2 où il entrainera la nouvelle Citroën C3 R5.

« Stéphane garde notre confiance, » explique Yves Matton, directeur de Citroën Racing. « Nous sommes persuadés qu’il sera un bon ambassadeur pour la Citroën C3 R5 sur laquelle, la marque fonde de gros espoirs. Et ce programme va lui permettre de continuer à prendre de l’expérience, et poursuivre ainsi sa progression. » 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.