Vendredi dernier, au terme d’une réunion du Conseil mondial, la FIA avait présenté une première version du calendrier 2019 du WRC. Lors de cette réunion, la Fédération International de l’Automobile en a également profité pour apporter quelques nouveautés et ajustements à la prochaine saison du championnat du monde, notamment du côté du WRC-2 qui constitue la principale nouveauté de 2019.

Créé en 2013 et réservés aux S2000, R4 et, maintenant, aux R5 initialement engagées par des structures privées, le WRC-2 suscite de plus en plus d’intérêt auprès des constructeurs officiels à l’image de Citroën, Volkswagen ou encore Skoda qui domine le championnat depuis 2 saisons. Afin de pallier à cette domination, la FIA a décidé d’introduire un tout nouveau championnat au sein de l’antichambre du championnat du monde dès 2019. La catégorie sera ainsi divisée en deux championnats distincts qui décerneront, tous deux, un titre en fin de saison, avec d’un côté le WRC-2 et de l’autre le  »WRC-2 Pro » qui sera exclusivement réservé aux constructeurs officiels. Avec ce dédoublement du championnat réservé aux R5, la FIA espère attirer plus de pilotes privés qui étaient alors cantonnés à jouer les seconds rôles.

nouveautés et ajustements

© Aurélien Vialatte Photography

Outre cette grosse nouveauté, d’autres petits ajustements seront apportés la saison prochaine, à commencer par l’attribution des numéros. A l’image de la Formule 1, ceux-ci ne seront plus attribués dans l’ordre croissant du classement du championnat constructeur de la saison présente. Ainsi, chaque pilote aura la possibilité de choisir son numéro en début de saison, à l’exception du numéro 1 qui sera toujours réservé au champion du monde sortant, ce permettra un « renforcement de leur identité ».

Ensuite, cherchant toujours à réduire les coûts, le nombre de jours d’essais sera revu à la baisse et passera ainsi de 55 à 42 par an pour les structures officielles. Dans cette même optique, la limite de 500 kilomètres de spéciales par rallye sera, elle aussi, diminuée et sera, désormais, de 350 kilomètres. A noter, qu’en 2018, déjà 10 des 13 manches du championnat proposaient un parcours de moins de 350 kilomètres de secteurs chronométrés.

Enfin, le WRC-3 disparaîtra définitivement la saison prochaine et laissera entièrement sa place au championnat du monde junior.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.