Rallye-Sprint d’Estinnes Mémorial Balou 2018 – Résumé

Ce week-end, dans la région d’Estinnes, se disputait le Rallye-Sprint d’Estinnes Mémorial Balou. En l’absence de Jean-Noël Tournay, vainqueur des trois dernières éditions, la lutte pour la victoire semblait ouverte. C’était toutefois sans compter sur la présence de Manu Bouts qui retrouvait le volant de sa BMW F2000 Compact pour l’occasion. Devancé dans l’ES1 par Jérôme Constant, le pilote BMW n’aura pas tardé à réagir puisqu’il s’emparait des commandes de l’épreuve dès la spéciale suivante. Imposant son rythme sur le reste du rallye, il décroche une nouvelle victoire, cette saison, en devançant de 29,4 secondes la Citroën DS3 R3T de celui que l’on surnomme « Jé ».

Malgré les quatre roues motrices de sa Mitsubishi Lancer Evo VIII, Laurent Stassin n’aura pas été en mesure de s’immiscer dans le groupe de tête. Repoussé à plus de 45 secondes de la deuxième place, il termine sur la plus petite marche du podium en division 4.

Le top 5 de la division est complété par Alexandre Guillemard et Eric Plaisant qui n’échoue qu’à quelques secondes d’une place dans le top 10 au général.

Mémorial Balou 2018

© Jacques Berger

Une victoire agrémentée d’un podium au général

Imbattable cette saison en division 1-2-3, Vincent Gallet aura largement imposé son rythme sur cette épreuve. Marquant les esprits dès la première spéciale où il signait le scratch avec 22 secondes d’avance, le pilote Peugeot n’aura laissé aucune chance à ses adversaires. L’emportant avec près d’une minute et demie d’avance, il décroche par la même occasion une belle troisième place au général.

Impuissant face à la pointe de vitesse du vainqueur, Hugo Page aura profité de l’abandon précoce de Frédéric Quoniou pour s’installer au deuxième rang. Esseulé à cette position, le pilote Peugeot devance Sébastien Soyeurt qui complète le podium de la division.

Quentin Clignet et Jean-Louis Delogne terminent respectivement à la quatrième et à la cinquième place.

Mémorial Balou 2018

© Jacques Berger

Victoire de Simeone en Histo

Prenant la tête, en Historic, dès la première spéciale, Daniel Simeone aura dominé la course au volant de son Opel Kadett GT/E. Jamais véritablement inquiété, il s’impose en PH, seule catégorie représentée, devant Christophe Devleeschauwer qui, même s’il augmentait son rythme au fil des spéciales, n’aura pas été en mesure de rivaliser avec le vainqueur. Fabrice Despeghe complète, quant à lui, le podium.

Le top 5 est clôturé par Marc Reynaert qui s’impose en classe 16 devant Marvin Jussiant, et Alain Lacassaigne.

Mémorial Balou 2018

© Jacques Berger

Classement

Mémorial Balou 2018

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.