Rallye de Trois-Ponts 2020 – Résumé

Après la Hesbaie et les plateaux hennuyers, ce sont les Ardennes qui accueillaient l’ASAF ce week-end. En effet, les équipages avaient rendez-vous à Trois-ponts pour y parcourir douze spéciales typiques de la région. Jean-Phillipe Radoux, sur son habituelle Evo X, s’élançait avec l’étiquette de favori logique étant donné ses dix victoires au palmarès. Sans réelle concurrence, le pilote local aura largement dominé en réalisant 11 des 12 meilleurs temps possibles. Il remporte ainsi logiquement l’épreuve.

Si le vainqueur a pu trouver la course facile, c’était beaucoup moins le cas de ses poursuivants. Prenant d’abord le meilleur parti, Sébastien Luis et sa Skoda Fabia S2000 auront eu bien du mal à contenir le fougueux Bob Kellen. Dans la cinquième spéciale, ce dernier prenait en effet l’avantage. Même s’il n’arrivait pas à creuser l’écart, le luxembourgeois monte, à nouveau, sur la dernière marche du podium. Un podium que complète le pilote Skoda qui échoue à 9 secondes.

Le reste du top 5 aura également connu une bagarre intéressante opposant quatre roues motrices et propulsions. Habitué de nos contrées, Tommy Rollinger a tenté jusqu’au bout d’imposer sa Peugeot 208 T16 face à Johannes Kelles. Mais dans des conditions relativement sèches, le pilote BMW parvenait à mener sa belle allemande au quatrième rang de la division 4. Il laissait ainsi la français dans son rétroviseur pour 43 secondes.

Rallye Trois-Ponts 2020
© Lorick Jacquemin Photographie

Delrez malheureux, Sougnez seul en tête

S’il n’a pas été leader d’entrée de jeu, Thomas Delrez aura mené le troupeau d’une main autoritaire jusqu’à ce que son moteur lui fasse faux-bond. Un peu moins rapide dans la première partie de rallye, Ludovic Sougnez profitera de cette mésaventure pour reprendre le leadership. Il aura ensuite mené sa Saxo vers une victoire facile en division 1-2-3.

Derrière lui, Laurent Cravillion est récompensé de sa régularité tout au long de l’épreuve. Alliant les temps proches de la tête, il clôture son rallye en deuxième position. Il devance ainsi la Citroën DS3 de Bertrand Baudoin, auteur d’une course correcte et régulière.

Ensuite, les Renault Clio sont à la fête et se tiennent dans un mouchoir de poche, avec quatre pilotes regroupés en 25 secondes. Le plus heureux se nomme Eric Nandrin, échouant néanmoins à deux secondes du podium de la division. Thibaut Janty, Francois Briol et Sergio Pezzetti clôturent dans cet ordre le top 7.

Rallye Trois-Ponts 2020
© Lorick Jacquemin Photographie

Hebran et Caprasse à l’honneur en Histo

Coursé toute la journée par Jean-Luc Fuger, Maxime Herban n’aura pas eu l’occasion de lever le pied de la journée. Malgré tout, le pilote Opel aura dominé la catégorie SR et s’y impose face à un rival tout aussi régulier. Rival qui n’aura eu aucun tracas venant de derrière, collant plus de trois minutes à Gaston Vaes, bon troisième.

Derrière, le top 5 est clôturé par les BMW de Bruno Nielen et Jean-François Gilles.

Côté PH, Luc Caprasse aura donné du plaisir au public masqué en faisant ronronner le 5 cylindres de sa Quattro. La puissante allemande s’affichant d’entrée de jeu la plus féroce face à Philippe Hellings. Le pilote Ford aura tenté de prendre le dessus sur son leader tout au long de la journée, en vain. C’est donc Luc Caprasse qui s’impose dans la catégorie devant Philippe Hellings.

Régulier, Gilles Merche aura mené sa Ford Escort sur le podium final au terme d’une course sage et régulière. Derrière, la Lotus Elan de Gregoire Destexhe devance Etienne-Philippe Courtin qui clôture le top 5.

Classement

Rallye Trois-Ponts 2020

Classement complet

Par Matthis D

Photos : Lorick Jacquemin Photographie

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.