Rallye de Trois-Ponts 2018 – Résumé

Menacé d’être annulé suite à certaines reconnaissances illicites, le Rallye de Trois-Ponts a finalement pu être disputé sur un parcours alternatif. Si la course aura rapidement été dominé par les Mitsubishi de Jean-Philippe Radoux et Yann Munhowen, le pilote luxembourgeois disparaissait du classement à la mi-rallye et laissait le champ libre à son rival. Se retrouvant alors sans concurrent direct, le pilote belgo-suisse n’aura eu aucun mal pour s’imposer puisqu’il devance de 35 secondes l’autre Mitsubishi d’Hein Jonkers.

Sur la dernière marche du podium, on retrouve encore une autre Mitsubishi, en l’occurrence celle de Antoine Van Ballegooijen. Repoussé à plus de 56 secondes du vainqueur, le pilote néerlandais devance la Subaru Impreza de Daniel Molter. Ce dernier terminant aux portes du top 3 avec 11 secondes de retard.

Logiquement distancé par les 4 roues motrices, Grégoire Munster aura livré une belle course au volant de son Opel Adam R2. Le fils de Bernard Munster termine à une belle cinquième place.

Rallye de Trois-Ponts 2018

© Baptiste photographie

Leroy et Georges jettent les gants. Delleuse s’impose

En division 1-2-3, la bagarre s’annonçait haletante entre Olivier Leroy, Julien Delleuse et Jonathan Georges. Si le premier cité terminait la première boucle en tête, les deux autres ne pointaient respectivement qu’à 1 et 2 secondes du pilote Renault. Cependant, alors que la lutte faisait rage, Olivier Leroy était le premier à devoir renoncer avant d’être imité par Jonathan Georges, laissant ainsi Julien Delleuse seul en tête. Esseulé en première position, le pilote Opel s’impose.

Profitant de l’abandon de Mickaël Bougeois dans la dernière boucle, Eric Nandrin s’offre la seconde place en devançant la Ford Escort MKII d’Olivier Querinjean de 28 secondes.

Le top 5 de la division est complété par les Renault Clio d’Alain Daco et Laurent Cravillon.

Rallye de Trois-Ponts 2018

© Baptiste photographie

Küches et De Borman lauréats en Historic

Dans les catégories historiques, la victoire en SR revient sans conteste à Michaël Küches. Au volant de son Opel Ascona 400, il aura dominé sa catégorie pour finalement s’imposer avec près de 2 minutes d’avance sur les Ascona B de  Vincent Cornet et Maxime Herbant.

Francis Passer et Michel Moers complètent, quant à eux, le top 5 de la catégorie.

En PH, c’est Raphaël De Borman qui aura été de loin le plus rapide. Il l’emporte avec plus de 3 minutes d’avance sur Jean-Marc Devillers, alors que John Pottier termine sur la plus petite marche du podium à plus de 8 minutes.

Le top 4 de la catégorie est complété par Thierry Henaut et sa petite Citroën Visa Chrono.

Rallye de Trois-Ponts 2018

© Baptiste photographie

Classement

Rallye de Trois-Ponts 2018

Classement complet

 

Photos: Baptiste photographie

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.