RS Winning 2018 – Résumé

Dimanche dernier se disputait le Rallye-Sprint Winning. De retour au volant de sa BMW M3 E36 Compact, Manu Bouts n’aura laissé aucune chance à ses adversaires. Imposant largement son rythme, le pilote de la région d’Eghezée s’impose sans la moindre difficulté sur cette épreuve et renoue ainsi avec la victoire après 2 abandons consécutifs. Il devance, en division 4, la Fiat Punto ex-Stephan Hermenn de Denis Delrue de 53,4 secondes.

Sur la troisième marche du podium, Frédéric Lentz profitait de l’abandon d’Olivier Holtzheimer en toute fin de course pour intégrer le top 3. Il devance l’Opel Astra de Raphaël Gehlen de 15,4 secondes.

Sur sa BMW 130i, Sven Holsbeeks complète le top 5 avec près de 3 minutes de retard sur le vainqueur.

RS Winning 2018

© Lorick Jacquemin Photographie

Soyeurt domine en division 1-2-3

Signant le scratch dans chacune des boucles parcourues, Sébastien Soyeurt n’aura jamais relâché la pression. Imbattable, le pilote Renault s’impose en division 1-2-3 et décroche par la même occasion une très belle seconde place au classement général. Il devance Laurent Mottet qui aura été le seul à pouvoir, dans une certaine mesure, suivre le rythme de l’ex-motard. Le pilote Peugeot termine donc deuxième en concédant 16,9 secondes au vainqueur.

Pour la troisième position, il aura fallu attendre les derniers mètres pour connaître le nom du pilote qui allait grimper sur la dernière marche du podium. Augmentant son rythme au fil des spéciales, c’est Anthony Lejeune qui complète le top 3. Le pilote Renault devance de seulement 3,6 secondes Nicolas Vanderweerde, alors que Alain Daco termine cinquième avec 6 secondes de retard sur le podium.

RS Winning 2018

© Lorick Jacquemin Photographie

Hellings et Moers en Historic

Si c’est Jean-Claude Simon qui prenait le meilleur départ en PH, le pilote Ford était rapidement contraint à l’abandon, laissant ainsi Philippe Hellings s’emparer des commandes du rallye. Intouchable après le retrait de son principal rival, il s’impose en devançant de 25,9 secondes Emile Tollet qui prenait l’avantage sur Marc Reynaert pour 3,8 secondes dans l’ultime chrono.

En SR, Michel Moers aura dominé les débats dans les 2 premiers secteurs chronométrés. Assurant dans la dernière spéciale, le pilote Opel s’impose avec 3,3 secondes d’avance sur William Wilkin.

Patrick Driesen et Benoit Dimidschtein terminent, quant à eux, respectivement à la troisième et quatrième place de la catégorie.

RS Winning 2018

© Lorick Jacquemin Photographie

Classement

RS Winning 2018

Classement complet

 

Photos : Lorick Jacquemin Photographie

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.