Kempen Rally 2017 – Résumé

Ce weekend, du côté de Turnhout, se disputait le Kempen Rally, une épreuve remise sur pied après avoir disparu des calendriers des rallyes belges depuis près de 30 ans. De retour sous forme de rallye de régularité, l’épreuve aura connu un beau succès pour son retour.

Dans la catégorie Legend, la course aura été animé par le duel opposant les Opel de Tom Van Rompuy et Michel Smets. Alors qu’ils se battaient à coup de secondes, le dernier cité se faisait surprendre dans l’avant-dernière spéciale. Sortant de la route, il était contraint d’en rester là. C’est donc, finalement, Tom Van Rompuy qui s’impose en devançant Patrick Michiels de 272,65 points.

En lutte pour la seconde place face au pilote BMW en fin d’épreuve, Jos Laudus, ne sera pas parvenu à prendre l’avantage. Il termine donc sur la plus petite marche du podium et n’échoue qu’à 0,59 point de la deuxième place.

La quatrième place revient à Tom Kenis, alors que le top 5 est complété par Dirk Vermeersch.

Kempen Rally 2017

© Juha Bos / Rallyfoto.be

Classements

Kempen Rally 2017

Classement

Van Peer domine en Classic

En Classic, Eric Van Peer n’aura laissé aucune chance à ses adversaires. Prenant la tête de l’épreuve après 3 spéciales, le pilote BMW ne se sera jamais laissé inquiéter. Distançant progressivement ses adversaires, il remporte la victoire dans la catégorie en ne comptabilisant que 31,92 points de pénalités.

Au volant de son Audi Quattro, Dirk Depestel termine deuxième avec 70,80 points de retard sur le pilote BMW.

Aux portes du top 2, on retrouve un trio qui aura eu du mal à se départager. Au final, TomVan Hoeck se sera montré le plus régulier puisqu’il complète le podium de la catégorie. Il devance d’à peine 3,30 points Eric Vlaisoir, alors que Guy Moerenhout clôture le top 5 avec seulement 0,48 point de retard sur le pilote Fiat.

Kempen Rally 2017

© Juha Bos / Rallyfoto.be

Classement

Kempen Rally 2017

Classement complet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.