Acropolis Rally 2017 – Résumé

Prenant les commandes du rallye dès la première spéciale, Nikolay Gryazin assumait pleinement son statut de leader surprise avant d’être contraint de renoncer; la Skoda Fabia R5 du pilote russe ayant pris feu sur la liaison vers la dernière spéciale du premier jour. Récupérant la tête après cet incident, Nasser Al-Attiyah pointait en tête avec seulement 8,4 secondes d’avance sur Bruno Magalhaes. Dans la première spéciale dominicale, le pilote qatari était victime de problèmes mécaniques sur sa Fiesta R5 Evo 2. S’il pouvait tout de même continuer, il chutait au troisième rang et laissait le pilote portugais prendre la tête du rallye.

Alors que la victoire ne lui semblait plus accessible après ses deux crevaisons du premier jour, Kejatan Kajetanowicz parvenait à revenir sur Bruno Magalhaes, handicapé par des problèmes de boite de vitesses. Intouchable en fin de rallye, le double champion d’Europe s’impose lors d’un Acropolis Rally qui aura une nouvelle fois été à la hauteur de sa réputation.

Cinquième avant l’ultime chrono, Grzegorz Grzyb hérite finalement de la dernière marche du podium après les sorties de Murat Bostanci et George Philippedes.

Repartant en rally2 après sa sortie de route dans l’ES5, Socratis Tsolakidis profitait des abandons pour remonter au classement général. Il termine cinquième derrière le chypriote Alexandros Tsouloftas.

Tsolakidis ERC Acropolis Rally 2017

ID Papas

Vainqueur en ERC-2, Zelindo Melegari termine aux portes du podium en devançant de plus de 4 minutes Vassilis Drymousis. Ce dernier termine deuxième du groupe N.

Huitième, Burga Banaz l’emporte en ERC-3. Le pilote turc devance son compatriote Umit Ozdemir deuxième de la catégorie.

Reparti en rally2 après une sortie dans l’ES5, Tibor Erdi complète le top 10.

Erdi ERC Acropolis Rally 2017

Gregory Lenormand

Première victoire pour Melegari

Alors que l’on devait assister à un beau duel entre Tibor Erdi et Sergei Reminik, celui-ci n’eut finalement pas lieu. Rapidement débarrassé du pilote russe, Tibor Erdi se faisait piéger dans l’ES5 et devait à son tour renoncer. Seul pilote de la catégorie à avoir été épargné par les soucis, Zelindo Melegari héritait donc de la tête du rallye. Intouchable, le pilote italien s’impose malgré la domination du pilote hongrois lors du dernier jour de course. Ce dernier termine sur la seconde marche du podium avec un peu plus de 9 minutes de retard.

Repartant en rally2 suite à des problèmes mécaniques survenus très tôt dans la course, Sergei Remenik ne sera pas parvenu à terminer le rallye. Le pilote russe devant renoncer lors de la première spéciale du dimanche suite à une sortie de route.

Melegari ERC Acropolis Rally 2017

ID Papas

Banaz intraitable

Victime de problèmes mécaniques dans la première spéciale, Burga Banaz perdait d’emblée une cinquantaine de secondes sur Umit Ozdemir. Parvenant néanmoins à revenir sur ce dernier, le pilote turc s’emparait de la tête de la course au terme de l’ES5. Incapable de faire la différence, Umit Ozdemir doit se contenter de la seconde place à un peu plus d’une minute de Burga Banaz qui s’impose donc en ERC-3.

Ne pouvant suivre le rythme imposé par ses adversaires, Ismet Toktas termine sur la dernière marche du podium.

Banaz ERC Acropolis Rally 2017

Classement

ERC Acropolis Rally 2017 Classement

Classement

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.