Rallye du Condroz 2018 – Résumé

Se présentant en bord de Meuse avec la ferme intention d’enfin inscrire son nom au palmarès de l’épreuve, Stéphane Lefebvre aura très vite imposé son rythme sur ce Rallye du Condroz 2018. Devancé par un excellent Adrian Fernémont dans la première spéciale, le français réagissait dès le deuxième chrono en s’emparant des commandes du rallye avec 2,3 secondes d’avance. Imposant, ensuite, son rythme sur la quasi-totalité des ES au programme de la journée du samedi, le pilote Citroën aura peu à peu creusé l’écart sur ses adversaires et rentrait à l’assistance, samedi soir, avec un avantage de 14,2 secondes. Pouvant alors gérer sa course sur les chronos du dimanche, Stéphane Lefebvre n’aura pas faibli et décroche enfin sa première victoire en région hutoise après avoir terminé second en 2015 et 2016.

Premier leader de l’épreuve avant d’être rapidement relégué au deuxième rang, Adrian Fernémont aura été auteur d’une excellente course. Devançant Kris Meeke avant l’abandon précoce de celui-ci, le pilote Skoda aura parfaitement allié régularité et rapidité pour maintenir la pression sur Stéphane Lefebvre tout au long du week-end. Ainsi, le pilote San Mazuin termine sa saison en beauté en s’offrant la seconde marche du podium à une petite quinzaine de secondes du pilote officiel Citroën en WRC-2.

Derrière ce duo, la lutte aura été intense entre Cédric Cherain et Vincent Verschueren. Au coude-à-coude d’un bout à l’autre de l’épreuve, les deux hommes auront eu du mal à se départager et c’est finalement le premier cité qui aura su se montrer le plus rapide en devançant le championat de Belgique 2017 de 5,6 secondes. Les deux pilotes Skoda terminent ainsi respectivement à la troisième et à la quatrième place et devancent largement Guillaume De Mévius qui complète, quant à lui, le top 5 à près de 2 minutes de la première place.

Rallye du Condroz 2018

© Racing Action Pics

Signant le troisième meilleur temps à deux reprises, Cédric De Cecco aura été auteur d’une course régulière. Pour ce qui n’est que sa deuxième course au volant de la Skoda Fabia R5, il termine à une belle sixième à 3,5 secondes du quintuplé de tête.

En mesure de terminer dans le top 5 final, Kevin Demaerschalk échoue, finalement, au septième rang après avoir écopé d’une pénalité dimanche matin. Le pilote du team J-Motorsport devance d’à peine 1 seconde Xavier Baugnet qui n’aura cessé d’augmenter son rythme au volant d’une Citroën C3 R5 qu’il découvrait.

Le reste du top 10 est clôturé par Xavier Bouche et Olivier Collard.

Rallye du Condroz 2018

© Racing Action Pics

Outre l’aspect sportif, la course aura été marquée par le tragique accident de Steve Matterne et Rik Vanlessen qui a vu ce dernier partir pour son ultime spéciale.

Pyck vainqueur. Munster titré en Junior

Du côté des juniors, Grégoire Munster aura imposé son rythme sur le début d’épreuve s’assurant ainsi du titre dans la catégorie. Cependant, le pilote du team BMA décidait de ne pas repartir pour les deux dernières spéciales du samedi en signe de deuil. Suite à ce retrait, c’est tout d’abord Tobias Brüls qui s’est alors retrouvé en tête de l’épreuve avant de laisser la place à Gilles Pyck dimanche matin. Imposant son rythme sur les autres spéciales de la journée avant d’assurer dans la dernière demi-boucle, le pilote Peugeot l’emporte avec plus d’une minute et demie d’avance sur Niels Reynvoet.

Sur la plus petite marche du podium, Thibaud Mazuin devance de 8,5 secondes Valentin Vertommen qui perdait l’avantage dans l’avant-dernier secteur chronométré.

Reparti en rally2, Glenn Snaet complète ce classement à la cinquième place.

Rallye du Condroz 2018

© Racing Action Pics

Mylleville vainqueur par K.O

Rapidement débarrassé de Gino Bux, Didier Vanwijnsberghe aura imposé son rythme sur la quasi-totalité du rallye en Historic. Toutefois, alors qu’il menait les débats avec près de 2 minutes d’avance, le pilote Toyota voyait sa course s’arrêter dans l’avant-dernier chrono suite à des soucis mécaniques. Des soucis qui profitaient à Patrick Mylleville qui passait en tête de l’épreuve avant l’ultime spéciale. Ralliant l’arrivée sans encombre, le pilote Porsche s’impose et décroche par la même occasion le titre honorifique de vice-champion en HBRC.

Ecopant d’une pénalité d’une minute pour avoir pointé à l’avance, Didier Flohimont termine l’épreuve au deuxième rang. Au volant de sa BMW, il devance Marijn Hoens qui n’aura jamais été en mesure de prendre l’avantage, et Danny Vancoillie.

En cinquième position, Jean-Michel Gerome aura profité de la pénalité de Benoit Gillot pour intégrer le top 5.

Classement

Rallye du Condroz 2018

Classement complet

 

Photos : Racing Action Pics

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.