TAC Rally 2018 – Résumé

Frappant fort dès la première spéciale, Kris Princen aura imposé son rythme dans la première boucle du rallye. Nanti d’un avantage de 25,6 secondes au terme de celle-ci, le pilote BMA qui pouvait alors assurer, grappillait encore quelques secondes à Vincent Verschueren. Contrôlant parfaitement sa fin de course, il s’impose logiquement en devançant le pilote Godrive qui n’aura pas été en mesure de suivre le rythme imposé par son adversaire, de 38,3 secondes.

Disputant sa première course au volant de la Skoda Fabia R5, Sébastien Bedoret aura été auteur d’une très belle prestation. Tenant tête à Melissa Debackere, la jeune recrue de Skoda Belgique sera parvenu à prendre l’avantage au terme d’une belle bagarre puisqu’il devance la flandrienne de seulement 1,5 seconde.

Prenant rapidement la tête en RGT, notamment suite à une crevaison de Tim Van Parijs, Gunther Monnens s’impose dans sa catégorie. Au général, le pilote Porsche termine à la cinquième place à 21,3 secondes du top 4.

TAC Rally 2018

© Thomas Gruslin Photography

Sixième Didier Duquesne devance un trio emmené par Achiel Boxoen. Pour sa première course au volant de la Ford Fiesta R5, le flandrien termine à une honorable septième place après être parvenu à prendre l’avantage sur Robin Maes pour seulement 2,7 secondes. Le trio est complété par David Bonjean qui pour une découverte de la Skoda Fabia R5 termine neuvième à 7 petits dixièmes de Maes.

Victime d’une crevaison alors qu’il occupait la plus petite marche du podium, Tim Van Parijs aura, ensuite, assuré le show au volant de sa Porsche 997 GT3. Il se classe au dixième rang et termine à la seconde place du classement RGT dont le top 3 est clôturé par Johan Dekens.

TAC Rally 2018

© Thomas Gruslin Photography

Terminant à la treizième place, Mats Van Den Brand remporte une seconde victoire en NCM cette saison. Le pilote BMW devance en M-Cup les BMW de Francky Boulat et Kurt Braeckevelt.

Reynvoet sur le toit. Pyck en profite

Imposant une nouvelle fois son rythme, Niels Reynvoet aura largement dominé l’épreuve. Alors que la victoire lui semblait promise, le pilote Ford partait à la faute dans l’avant-dernier chrono et devait renoncer. Tout profit pour Gilles Pyck qui s’était emparé de la seconde place après les abandons, plus tôt dans la journée, de Thomas De Mulder et Grégoire Munster. Auteur d’une course régulière, le pilote Peugeot s’impose pour sa première course en Junior BRC.

Alors qu’il était bien installé en troisième position, Jelle Vermeire perdait plus de 2 minutes dans le troisième passage dans le chrono de Oosthoek et se faisait dépasser par Thibaud Mazuin. Ne pouvant refaire son retard, le pilote Opel termine toutefois sur le podium, suite à l’abandon de Niels Reynvoet, et est devancé de plus d’une minute par le pilote Skoda.

Le top 5 est complété par Patrick Vandeputte et Jean Dilley. Ce dernier se battant pour la seconde place avant de commettre quelques erreurs dont une sortie dans un fossé.

TAC Rally 2018

© Thomas Gruslin Photography

On  notera en RC3 la victoire de Stephan Hermann qui aura dominé sa catégorie avant l’abandon d’Eric Haccourt dans l’ES11.

Lietaer intouchable

S’alignant au volant de l’Opel Manta 400 avec laquelle il avait remporté le titre national en 1988, Paul Lietaer aura mis tout le monde d’accord. Si seul Stefaan Stouf aura été en mesure suivre le rythme de celui qu’on surnomme Snoer, le pilote Ford aura rapidement été contraint à l’abandon, laissant le pilote Opel prendre le large. Dominant le reste du rallye, il s’impose avec plus d’une minute d’avance sur Dirk Vermeirsch.

De retour en Championnat de Belgique au volant d’une Opel Monza, Bert Cornelis termine sur la plus petite marche du podium. Il devance Guino Kris et Danny Vancoille qui complète le top 5.

TAC Rally 2018

© Thomas Gruslin Photography

Classement

TAC Rally 2018

Classement complet

 

Photos: Thomas Gruslin Photography

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.