Rally van Haspengouw 2022 – Résumé

Ca y est, la saison 2022 du Belgian Rally Championship est lancée ! Pour ce premier rendez-vous, on reprend les bonnes veilles habitudes. Direction donc le Hesbaye et son traditionnel Rally van Haspengouw pour débuter cette nouvelle campagne. Sur un parcours identique à celui de l’édition précédente, les ténors du championnat étaient particulièrement attendus. Mais, il ne fallait pas sous-estimer un certain Stéphane Lefebvre. Cette saison, le français participera à un gros programme en Belgique. Il ne sera donc pas question pour lui de faire du tourisme. La preuve, sur un tracé qu’il découvrait pourtant, le pilote Citroën a directement sorti les griffes. Il s’est effectivement offert la quasi-totalité des meilleurs temps de la matinée. Xavier Bouche a, de fait, été le seul en mesure de lui subtiliser un scratch. Son rallye s’est malheureusement arrêté quelques kilomètres plus loin suite à une sortie de route. Lefebvre a alors pu se construire un bel avantage avant d’assurer le restant de sa course. Intouchable du début à la fin donc, l’ex-pilote officiel est venu décrocher une belle victoire à l’Haspengouw. Voilà de quoi parfaitement débuter sa campagne belge qui comptera encore six rendez-vous. Les ténors du BRC sont ainsi prévenus !

Haspengouw 2022
© Quentin Carpentier Photographie

Pour la deuxième place, qui aurait pu prévoir cela ? Derrière le français, on retrouve en effet un très surprenant Gino Bux. Pour son premier rallye aux commandes d’une Rally2, l’ancien pilote du RNT a fait mentir tous les pronostics. Il a tout simplement impressionné l’assemblée par sa prestation ! Au volant de sa nouvelle monture, le pilote Skoda, accompagné de Nicolas Gilsoul, a tenu tête aux prétendants au titre. S’emparant du deuxième rang dès la première spéciale, Bux a su conserver sa position jusqu’au bout. Chapeau ! Sur le podium final, il devance de 20,9 secondes Ghislain De Mévius. Vainqueur en 2020, le bruxellois n’a cette fois-ci rien su faire face à Lefebvre et Gino Bux. Le pilote Skoda éprouvait d’ailleurs un sentiment mitigé à l’arrivée. Il lui aura, de fait, clairement manqué un petit quelque chose pour jouer la victoire.

Il en va de même pour Adrian Fernémont. Quatrième, le double champion de Belgique a manqué de rythme sur ce premier rendez-vous du calendrier. Il n’a d’ailleurs jamais véritablement semblé être dans le coup. Sans doute a-t-il été un peu trop refroidi par sa frayeur dans l’ES1 où sa Skoda partait en toupie après le passage d’une grosse flaque d’eau. Il termine ainsi à un peu plus d’une minute du vainqueur. Derrière lui, William Wagner était venu se remettre en jambe en vue de sa participation au championnat de France asphalte. Le pilote Volkswagen signe, à Saint-Trond, une bonne entrée en matière en se classant cinquième. Il fait ainsi mieux que lors de l’édition précédente où il avait fini sixième. Le voilà donc préparé pour le Touquet.

Haspengouw 2022
© Timothy David Photography

Lancé à la poursuite du pilote Volkswagen en seconde partie d’épreuve, Kris Princen n’est pas passé loin. Le local de l’épreuve échoue en effet à seulement 3,1 secondes du franco-belge. Malheureusement, quelques petits soucis l’ont fortement ralenti dans les premiers chronos. Sans quoi, il aurait certainement pu prétendre à une place au sein du top 3. Il termine sixième en précédant Maxime Potty qui devait se faire au pilotage de sa Citroën C3 Rally2. L’ex-pistard a malgré tout montré une progression constante qui lui a permis de finir septième.

Ancienne star de la F1, Jos Verstappen disputait, ce week-end, son tout premier rallye. Et, pour une première, le papa de Max a, lui aussi, impressionné la galerie. Son pilotage généreux, mais efficace, lui a permis de jouer la quatrième place du classement général en début d’épreuve. Malheureusement, un freinage tardif dans la spéciale de Kamerijck lui a coûté cher, ce fut sa seule erreur. Il y perdait en effet une trentaine de secondes pour finalement terminer en huitième position. Il devance ainsi Jonas Langenakens qui a mené sa vieillissante Mitsubishi Lancer Evo VI au neuvième rang, et Jimmy D’Hondt qui complète le top 10.

Haspengouw 2022
© Jéson Staelens Photography

En ce qui concerne les autres catégories, Tom Rensonnet s’est offert une solide victoire en Junior. Pour sa première sortie dans la catégorie, le pilote RNT s’est adjugé la quasi-totalité des temps scratchs. Il n’a dès lors laissé aucune chance à ses poursuivants. Dans le 2WD Trophy (ancien critérium), la victoire revient à Bart Vandevelde qui s’impose malgré la résistance de Christophe Henderix. En M-Cup, Patrick Diels a rapidement fait le trou. Assurant et menant tout du long, il s’offre une médaille d’or évidente au volant de sa BMW M3 E36. Enfin, du côté des Historic, Bjorn Syx a profité des soucis mécaniques de Dirk Deveux pour largement l’emporter sur cette première manche.

Classement

Haspengouw 2022

Par Simon F

Photos : Matthis Demoulin – Photographe, Quentin Carpentier Photographie, Timothy David Photography & Jéson Staelens Photography

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.