Rally van Haspengouw 2018 – Résumé

Prenant le meilleur départ, Vincent Verschueren aura pleinement assumé son statut de champion de Belgique en titre en s’emparent des commandes de la course dès la première spéciale. Auteur de 10 meilleurs temps sur 12 possible, le pilote Godrive se serait imposé sans difficulté si une pénalité de 30 secondes, pour non-respect du parcours, n’était pas venue relancer le suspense. Parvenant, cependant, à reprendre l’avantage sur Kris Princen pour seulement 2 dixièmes dans l’avant-dernier chrono, Vincent Verschueren n’aura rien su faire face au pilote BMA qui signait le scratch dans l’ultime spéciale. Au final, ce dernier s’impose pour la quatrième fois sur ses terres en devançant son adversaire de seulement 1,2 seconde.

Derrière les deux pilotes Skoda, Guillaume De Mévius aura été auteur d’une très belle prestation. Evitant les nombreux pièges de ce Rally van Haspengouw, le pilote Peugeot termine sur la dernière marche du podium. Il devance la Subaru Impreza WRC de Marc Timmers, de retour aux affaires avec à ses côtés Peter Kaspers.

Le top 5 est clôturé par Steve Matterne qui peut être satisfait pour sa première course au volant d’une R5.

Rally van Haspengouw 2018

© Tim Rallye Photography

Ne pouvant tiré son épingle du jeu sur le sec, le pilote Mitsubishi termine sixième. Il aura, néanmoins, dû se méfier de Sébastien Bedoret qui augmentait son rythme au fur et à mesure des spéciales pour, finalement, n’échouer qu’à 10,5 secondes de la sixième place.

Disputant sa première course au volant d’une 4 roues motrices et plus précisément de la Skoda Fabia R5, Robin Maes termine à la huitième place. Il devance les BMW de Mats Van Den Brandt qui s’impose en M-Cup, et de Francky Boulat.

© rallye054

En RGT, Patrick Snijers était, certainement, le favori. Malheureusement, le pilote Porsche fut très rapidement contraint à l’abandon après un double bris de cardan. C’est donc Henri Schmelcher qui l’emporte devant Gunther Monnens victime de problème mécanique à la mi-rallye.

Reynvoet surprend en Junior

Chez les juniors, Niels Reynvoet aura imposé son rythme d’un bout à l’autre de l’épreuve. Même s’il perdait une quarantaine de secondes dans l’avant-dernière spéciale, le pilote Ford n’aura jamais été inquiété par ses poursuivants. Cinquième de la catégorie l’an dernier, il s’offre, cette année, la victoire, sa première en Junior BRC. Il devance de plus de 4 minutes la Skoda Fabia R2 de Thibaud Mazuin qui disputait son premier Rally van Haspengouw.

Disposant de la version cup (moins de CV) de la Ford Fiesta R2, Stijn Pacolet n’aura pas été en mesure de suivre ses adversaires. Il doit donc se contenter de la troisième marche du podium.

On notera la seconde place en R2 de Manuel Canal-Roblès qui échoue à 41,1 secondes de Niels Reynvoet.

Rally van Haspengouw 2018

© Tim Rallye Photography

Lietaer disqualifié, Janssens s’impose

Dans la catégorie historique, les mécaniques auront été malmenées puisqu’ils n’étaient plus que 3 à se présenter sur le podium final. Engagé sur sa Subaru Legacy, le moteur de son Opel Manta 400 ayant rendu l’âme lors de tests de préparation, Paul Lietaer aura, logiquement dominé la course. Alors qu’il aurait dû s’imposer, le pilote Subaru, sur décision des commissaires de course, a été disqualifié pour non-respect du parcours après avoir coupé au même endroit à deux reprises. Suite à cette exclusion, c’est Glenn Janssens qui en profite pour imposer sa Porsche 911 SC dans la catégorie.

Largué à plus de 7 minutes du vainqueur, Frank Baert termine, finalement, sur la deuxième marche du podium après que Patrick Mylleville ait perdu plus de 11 minutes dans l’ES11.

Rally van Haspengouw 2018

© Tim Rallye Photography

Classement

Rally van Haspengouw 2018

Classement complet

 

 

Photos: Tim Rallye Photography

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.