East Belgian Rally 2018 – Résumé

Devancé d’à peine 4 dixièmes par Vincent Verschueren au terme de la première boucle de cette East Belgian Rally, Kris Princen rétorquait en s’emparant des commandes de l’épreuve dans l’ES5. S’il profitait, ensuite, d’une baisse de rythme de son rival au championnat pour peu à peu creuser l’écart avec celui-ci, le pilote BMA se voyait menacé par Adrian Fernémont. Offrant une très belle résistance face à ce dernier, Kris Princen l’emporte finalement pour seulement 7,9 secondes au bout d’une très belle bagarre face au pilote San Mazuin. Avec cette nouvelle victoire, sa quatrième de la saison, Kris Princen décroche son deuxième titre de champion de Belgique des rallyes, 19 ans après sa première couronne nationale.

Leader lors de la première boucle, Vincent Verschueren, peu satisfait par sa nouvelle monture, aura, ensuite, peu à peu perdu le contact avec ses adversaires. Alors qu’il semblait devoir se contenter de la dernière manche du podium, le pilote Skoda perdait encore une place suite à une petite erreur dans l’ultime chrono. Une erreur qui profita à Guillaume De Mévius. Se montrant très à l’aise au volant de la nouvelle Citroën C3 R5, le pilote DG-Sport aura réalisé une très belle course conclue par un top 3. Il devance ainsi le pilote Skoda qui échoue en quatrième position à 7 secondes du cadet de la famille De Mévius.

En bagarre face à son frère jusqu’à la mi-course, Ghislain De Mévius aura manqué de rythme sur cette épreuve. Absent depuis le Spa Rally, le pilote Skoda profitait de l’abandon, en fin de course, de Sébastien Bedoret pour s’offrir la cinquième place.

East Belgian Rally 2018

© Jordan Dozin Photography

Vainqueur de l’édition 2015, Hermen Kobus n’aura, cette année, pas su se montrer menaçant face aux références du championnat belge. Pointant au dixième rang en tout début de course avant de s’installer en huitième position, le néerlandais, bien que victime de problèmes de différentiel, aura su profiter des soucis de Cédric Cherain et Sébastien Bedoret pour finalement terminer l’épreuve à la sixième place en assurant ainsi son titre dans le championnat néerlandais. Au volant de sa Skoda Fabia R5, il devance de 38,5 secondes Patrick Snijers qui, après avoir rapidement été débarrassé de ses concurrents directs, s’impose en RGT et y remporte le titre 2018.

Très vite esseulé, Steve Fernandes aura été auteur d’une course régulière. Huitième à l’arrivée, le pilote Skoda devance Kevin Van Deijne et Yann Munhowen qui clôture le top 10 avec 11,7 secondes d’avance sur Cédric Cherain. Ce dernier chutant au classement suite à une sortie de route dans l’ES5.

East Belgian Rally 2018

© Jordan Dozin Photography

Brüls intouchable à domicile

Evoluant sur ses terres, Tobias Brüls aura été l’homme à battre, ce samedi, en Junior BRC. Mettant tout le monde d’accord en signant le scratch avec 12,6 secondes d’avance dès le premier chrono, le pilote Peugeot aura, ensuite, conservé ce rythme sur les 11 autres spéciales au programme de cette édition. Intraitable, le local n’aura jamais faibli et remporte sa première victoire dans le championnat avec plus d’une minute d’avance sur Gert-Jan Kobus son plus proche poursuivant. A noter que ce dernier n’évoluait pas dans le cadre du championnat Junior.

Pour la seconde place en JBRC, la bagarre aura été haletante entre Niels Reynvoet et Thibaud Mazuin. Si c’est le dernier cité qui prenait le meilleur départ, le pilote Ford ne tardait pas à réagir et prenait l’avantage à la mi-course pour 1 petit dixième. S’échangeant, par la suite, les positions au fil des spéciales, c’est finalement le flandrien qui décroche la deuxième place avec 8,7 secondes d’avance sur le fils Mazuin qui avait troqué sa Skoda Fabia R2 pour une Peugeot 208 R2.

East Belgian Rally 2018

© Jordan Dozin Photography

La victoire pour Bux. Le titre pour Lietaer

De retour en Belgian Rally Championship après 3 ans d’absence, Gino Bux aura surpris tout le monde pour sa première participation dans le cadre de l’Historic BRC. En effet, au volant de sa Ford Escort MKI, l’ancien pilote du RACB National Team se sera très vite montré. S’emparant des commandes de l’épreuve face à Michael Krüches et Paul Lietaer au terme de l’ES3, il aura, ensuite, rapidement distancé ses adversaires pour décrocher une victoire écrasante pour sa première course nationale en propulsion.

Avec comme objectif de terminer l’épreuve pour remporter le titre, Paul Lietaer n’aura pris aucun risque. Rapidement distancé par Gino Bux pour finalement être repoussé à plus de 4 minutes, « Moustache » s’offre la seconde place en HBRC et remporte par la même occasion le titre dans cette catégorie au volant de l’Opel Manta 400 qui lui avait déjà permis de remporter le titre en 1888.

Sur la dernière marche du podium, Frank Baert devance Patrick Mylleville et Adri Struyve qui complètent le top 5 avec plus de 13 minutes de retard sur le vainqueur.

Classement

East Belgian Rally 2018

Classement complet

 

Photos : Jordan Dozin Photography

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.