3 min read">
Rallye de Sardaigne 2015 – Résumé

Recouvertes de pierres et de poussière, les routes sardes n’auront pas fait de cadeaux aux pilotes et leurs mécaniques. Décrite comme une véritable épreuve marathon, le rallye de Sardaigne 2015 c’est montré plus cassant que les années précédentes.

Fortement désavantagé par sa position de balayeur les deux premiers jours, c’est grâce à une petite erreur d’Hayden Paddon que Sébastien Ogier (Polo WRC) s’impose au terme du rallye. Le pilote Volkswagen est le seul à ne pas avoir eu de problème tout au long du rallye. Avec cette nouvelle victoire cette saison, le double champion du monde possède une belle avance sur son plus proche poursuivant au championnat.

Incroyable leader dés la deuxième spéciale, Hayden Paddon (i20 WRC) aura montré qu’il pouvait aussi jouer dans les sommets du classement en alignant plusieurs temps scratchs devant les VW. Se livrant à une lutte haletante avec Sébastien Ogier, c’est finalement à cause d’un tête à queue et d’une coupure moteur que le « kiwi » perd sa place de leader au profit du français, puis un problème de boite de vitesses l’écarte définitivement de sa première victoire.

Optant pour un mauvais choix de pneus avec les orages de la veille, victime de problèmes de frein à main, de puissance et même de direction assistée, Thierry Neuville (i20 WRC) termine à une inespérée troisième place après les ennuis de ses concurrents directes. Le belge remonte enfin sur le podium après ses déboires en Argentine et au Portugal et offre également à Hyundai un double podium.

Au pied du podium, Elfyn Evans (Fiesta WRC) n’aura pas non plus été épargné par les problèmes techniques. Dés la troisième spéciale, le galois perdait une minute pour un problème de transmission et pareil dans la suivante. D’entrée de jeux Elfyn Evans se retrouvait à plus de deux minutes de la tête du rallye.

A la cinquième place on retrouve Mads Ostberg (DS3 WRC) qui aura jonglé entre un mauvais choix de pneus, des problèmes de suspension et de freins ainsi que d’une crevaison. Le norvégien aura tout de même su résister à la remonter de Latvala (Polo WRC) le dimanche.

En WRC-2, la victoire revient à Yuri Protasov (Fiesta RRC) après une belle bagarre avec le local de l’épreuve, Paolo Andreucci (208 T16) qui termine deuxième. A la troisième place, on retrouve Jan Kopecky (Fabia R5) à plus de deux minutes après avoir reçu une pénalité pour un pointage en retard.

En WRC-3, c’est le pilote de chez Toyota, Teemu Suninen (DS3 R3T) qui remporte la victoire devant Andréa Crugnola (Clio R3T) et Fabio Andolfi (208 R2).

Malheureusement, les routes cassantes du rallye de Sardaigne 2015 auront fait de nombreux désenchantés comme:

  • Kris Meeke (DS3 WRC) qui part en tonneaux dés la deuxième spéciale du rallye.
  • Andréas Mikkelsen (Polo WRC) qui casse sa suspension à deux reprises (Vendredi et Samedi).
  • Robert Kubica (Fiesta WRC) est victime d’une sortie de route le vendredi et de problèmes de boite le Samedi.
  • Esapekka Lappi (Fabia R5), Nasser Al-Attiyah (Fiesta RRC) et Stéphane Lefebvre (DS3 RRC) sont victimes de sorties de route.
  • Dani Sordo (i20 WRC) est victime d’une touchette qui arrache la roue arrière dans la dixième spéciale et d’une perte d’huile le lendemain.
  • Martin Prokop (Fiesta WRC) est victime d’une double crevaison et d’une diminution de pression d’huile.
  • Karl Kruuda (DS3 R5) renonce sur problèmes moteur.
  • Lorenzo Bertelli (Fiesta WRC) est lui aussi victime d’une diminution de pression d’huile qui entrainera son retrait.
  • Ott Tanak (Fiesta WRC) a eu des problèmes de boite de vitesses et devra lui aussi renoncer.

Classement:

Capture d’écran 2015-06-14 à 22.20.41

Vidéos:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.